Jean Bassères veille sur les finances de la France

jean bassères, secrétaire général de l'inspection générale des finances.
Jean Bassères, secrétaire général de l'inspection générale des finances. © IGF

Jean Bassères dirige le corps de l'Etat le plus prestigieux de France -celui que l'on réclame en priorité à la sortie de l'ENA- et aussi le plus craint et... le plus détesté : l'inspection générale des finances. Comme son nom l'indique, c'est à elle que revient, par ses enquêtes et audits, de veiller à la "gestion rigoureuse et efficace des deniers publics". C'est bien souvent sous ses fourches caudines que les réformes des ministres se voient réduites à peau de chagrin car jugées qui trop coûteuses, qui inefficaces.

Pour Jean Bassères, nommé en janvier 2008, c'est donc un retour aux sources, puisque l'inspection générale des finances fut son premier poste, qu'il intégra en 1986. Réputé homme de gauche, il a notamment appartenu au cabinet de Michel Sapin lors de son passage à Bercy et dirigé celui de Laurent Fabius au même ministère pendant... une semaine, avant d'envoyer sa lettre de démission pour "raisons personnelles".