Theranos fait l'objet d'une enquête criminelle sur ses tests sanguins

Les pratiques du géant de l'e-santé sont passées au microscope après avoir été mises en doute dans la presse. Plusieurs enquêtes ont été lancées à son encontre.

Theranos, la start-up controversée spécialisée dans les analyses sanguines, fait l'objet d'une enquête criminelle pour déterminer si elle n'aurait pas trompé ses investisseurs sur sa technologie. L'entreprise, visée par un contrôle suite à la publication de rapports mettant en lumière des irrégularités concernant ses tests, est la cible d'une enquête criminelle lancée par le bureau du procureur général et d'une enquête ouverte par la SEC, le gendarme boursier américain, selon le mémo envoyé l'entreprise à ses partenaires.

Des rapports mettent en lumière des irrégularités concernant ses tests

La chaîne de pharmacies Walgreens, qui propose des tests Theranos à ses clients, et le département de la santé de l'Etat de New York, ont reçu au cours des dernières semaines une citation à comparaître pour obtenir des documents et des informations sur les examens réalisés par Theranos, selon le Wall Street Journal.

"Jusqu'à présent, nous n'avions pas communiqué les détails de ces enquêtes par souci de confidentialité, mais au vu de l'intérêt médiatique persistant à cet égard, nous souhaitons vous en donner nous-mêmes connaissance", peut-on lire dans le mémo de Theranos que s'est procuré Business Insider.

Theranos a d'abord été la cible de critiques après la parution d'un article en octobre 2015 dans le Wall Street Journal remettant en cause la fiabilité de ses tests. Theranos a été valorisée 9 milliards de dollars au cours d'un tour de financement selon le journal.

Dans une déclaration envoyée par e-mail à Business Insider, un représentant de Theranos a affirmé que l'entreprise est toujours en étroite collaboration avec les organismes de réglementation et coopère pleinement dans le cadre des enquêtes.

The Wall Street Journal remet en cause la fiabilité des tests réalisés à partir d'une seule goutte de sang

Il est mentionné dans le mémo de Theranos que les enquêtes lancées par la FDA, l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, ainsi que celles menées par les départements de la santé des Etats d'Arizona et de Pennsylvanie sont désormais closes.

Selon le journal, les enquêteurs fédéraux cherchent à savoir si Theranos a également trompé des membres du gouvernement, ce qui serait un crime fédéral. L'enquête n'en est qu'à ses débuts et les citations à comparaitre ne sont pas synonyme de mise en examen, est-il écrit dans le rapport.

Voici une copie du mémo que Theranos a envoyé à ses partenaires lundi :

Mémo :

A : Partenaires de Theranos

De : Theranos, Inc.

Objet : Mise à jour réglementaire

Comme nous vous l'avions annoncé et comme il était à prévoir, suite aux articles à charge parus dans le Wall Street Journal, plusieurs régulateurs ont ouvert des enquêtes à notre encontre.

Jusqu'à présent nous n'avions pas communiqué les détails de ces enquêtes par soucis de confidentialité, mais au vu de l'intérêt médiatique persistant à cet égard, nous souhaitons nous souhaitons vous en donner nous-mêmes connaissance.

Les enquêtes lancées par la FDA ainsi que par les départements de la santé des Etats d'Arizona et de Pennsylvanie sont désormais closes

Les enquêtes ou contrôles ont été lancés par les départements de la santé des Etats de Pennsylvanie et d'Arizona, l'agence fédérale de la santé, l'agence des produits alimentaires et médicamenteux, la SEC et les services du procureur général du district nord de la Californie. Les enquêtes ouvertes par les départements de la santé des Etats de Pennsylvanie et d'Arizona et par l'agence fédérale de la santé sont désormais closes. Celles ouvertes par la SEC et les services du procureur général suite aux publications de certains articles de presse se concentrent sur  des demandes de documents et sont toujours en cours en plus de l'inspection de l'agence de la santé. L'entreprise est toujours en étroite collaboration avec les organismes de réglementation et coopère pleinement dans le cadre des enquêtes.

Nous encourageons les examens de nos technologies, performances et données, c'est pourquoi nous avons volontairement collaboré avec l'agence de la santé il y a quelques années. Nous avons récemment organisé trois sessions d'examen scientifique à Palo Alto avec des experts médicaux de renom dont plusieurs ont ensuite rejoint notre comité consultatif scientifique et médical et travaillent avec nous aujourd'hui pour présenter nos technologies dans des publications scientifiques revues par des pairs.

 

Article d'Alexei Oreskovic. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "Theranos is now facing a criminal investigation."

Autour du même sujet