Accueillir un nouveau collaborateur Mettre en place le processus d'intégration

Encore bien souvent, l'intégration d'un nouveau collaborateur se fait d'elle-même, sans méthode précise, avec d'ailleurs plus ou moins d'efficacité. Mais de plus en plus, on constate une réelle organisation des entreprises qui mettent en place des démarches spécifiques pour réussir au mieux l'intégration des nouvelles recrues. 

 

Le séminaire d'intégration 

"Les entreprises ont besoin de bien intégrer leurs recrues pour éviter le turnover"

L'organisation de programmes d'intégration spécifiques est une tendance qui se répand rapidement. "Il y a une pénurie de talents aujourd'hui. En conséquence, les entreprises font beaucoup plus d'efforts, elles ont besoin de bien intégrer leurs recrues pour les mettre dans les meilleures conditions de travail et ainsi éviter le turnover qui coûterait encore plus cher", remarque le consultant. Le choix se résume souvent à organiser un séminaire d'intégration (dans le cas d'embauches multiples) ou à faire appel au coaching d'intégration. Les séminaires d'intégration peuvent s'organiser sur une journée ou même sur plusieurs semaines réparties sur l'année pour assurer un bon suivi. Généralement, le top management est présent pour faire un discours et présenter l'entreprise et les valeurs qui lui sont propres. Ces séminaires ont l'avantage de permettre une meilleure compréhension de l'entreprise ainsi que la possibilité pour les nouveaux venus de créer un vaste réseau parmi les effectifs.

 

Le coaching d'intégration

Recourir aux services d'un coach est une solution moins fréquente mais qui s'avère également efficace. Des entreprises comme General Electric utilisent largement le coaching d'intégration. Le coach s'entretient régulièrement (en général, un rendez-vous de 2h tous les 10 jours) avec le nouveau salarié et l'accompagne dans son intégration. Pendant les entretiens sera dressé le bilan des jours précédents. Le nouveau salarié pourra confier ses sentiments sur son nouveau poste, aborder les difficultés qu'il rencontre, ses incompréhensions mais aussi ses satisfactions et ses attentes. Ce sera également le temps d'évaluer le travail du nouveau venu en fonction de ses objectifs.

L'essentiel est qu'au moment de son arrivée, le nouveau collaborateur soit pris en main et qu'il ait toujours quelqu'un vers qui se tourner en cas de problème. A ce propos, la période d'essai est la plus propice pour communiquer sur ses difficultés, ses doutes, ou pour revoir ses objectifs à la hausse ou à la baisse. En effet, après l'embauche définitive, le nouveau collaborateur sera considéré opérationnel et il sera préjudiciable d'aborder des problèmes ignorés jusqu'alors.

Intégration