Comprendre les bases de la graphologie La forme de l'écriture

La symbolique de l'inclinaison

L'analyse graphologique se base essentiellement sur des symboles. Ainsi, dans cette discipline, la gauche représente le passé et la droite l'avenir. Si une personne a tendance à incliner ses lettres vers la gauche, on pourra penser qu'elle est tournée vers son passé, qu'elle se base sur son vécu et a peut-être du mal à se projeter vers l'avenir. Si l'écriture penche vers la droite, cela indique une certaine ouverture sur le présent et l'avenir, une ouverture sur les autres, un besoin d'aller de l'avant. Il en va de même pour les marges. "Une marge serrée à gauche permet d'étudier les relations avec le passé, les normes, les traditions. De l'autre côté, si la marge droite est trop large, on pourra penser que la personne est assez prudente", analyse la graphologue.

 

Ecriture arrondie ou anguleuse

La forme des lettres a aussi sa signification. Deux catégories se distinguent : l'écriture arrondie, souple et l'écriture anguleuse, rigide. La première est plus accueillante, reflète une personne plus affective. C'est d'ailleurs souvent une forme très féminine. En revanche, "une écriture anguleuse indique plutôt une tendance au courage, à la rigueur", expose Céline Bailleul. On voit donc qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon d'écrire, simplement que chacune d'entre elles met en avant des traits de personnalité différents. Une écriture anguleuse, souvent rigide, peut exprimer une grande combativité mais aussi une difficulté d'adaptation au changement.

ecriture arrondie
Ecriture arrondie © JDN
ecriture anguleuse
Ecriture anguleuse © JDN

Une écriture juxtaposée peut indiquer de la créativité et de la réflexion ou alors une certaine inhibition.

La liaison des lettres entre elles

L'école nous apprend à écrire en liant les lettres les unes aux autres. En grandissant, chacun fait évoluer son écriture et exprime ainsi sa personnalité. Dans le cas d'une écriture liée, on peut interpréter une certaine continuité dans la pensée, dans l'activité, mais peut-être aussi un besoin de convaincre. Une écriture juxtaposée (avec peu de liaisons entre les lettres) incite à penser que la personne est créative, intuitive et fait preuve d'une grande réflexion. On peut aussi l'interpréter comme une forme d'inhibition, de ralentissement dans l'activité. Une écriture filiforme, c'est-à-dire comme un trait avec très peu de relief, peut conduire à interpréter que le candidat est paresseux ou bien très actif, en fonction des autres éléments de son graphisme.

ecriture liée
Ecriture liée © JDN
ecriture juxtaposée
Ecriture juxtaposée © JDN

La pression du trait

La pression que l'on applique sur la feuille en écrivant renseigne sur l'intensité des instincts, leur constance ainsi que leur orientation. Dans le cas d'une écriture légère, peu appuyée, on peut penser que la personne fait preuve de délicatesse, de discrétion mais on peut également l'interpréter comme un manque de tempérament. Si le trait est appuyé, on remarquera une certaine énergie, une forte personnalité, une volonté puissante. Une écriture très épaisse reflètera quant à elle davantage de sensualité, une importance de l'instinct. Si la pression est très irrégulière, cela peut se voir comme une résistance aux difficultés.

Autour du même sujet