Feedback aux collaborateurs : comment les réussir Impliquer le collaborateur dans le processus

chacun doit prendre la parole.
Chacun doit prendre la parole. © Alexander Raths - Fotolia

Pour votre entrevue avec Patrick, votre chef de projet, vous vous êtes réservé 15 minutes, soit juste le temps de lui faire parvenir vos remarques. Erreur ! Un feeback réussi, ce n'est pas qu'un sermon ou une suite de compliments, c'est surtout une discussion, un bilan qui se nourrit de l'échange entre deux points de vue.

Commencer par lui demander son point de vue

A ce titre, avant même de faire votre retour, il est préférable que vous demandiez à votre collaborateur son avis sur l'exécution du projet. S'il n'est pas à l'aise dans l'exercice de l'autocritique, n'hésitez pas à lui poser des questions, neutres pour ne pas le brusquer et ouvertes pour ne pas trop orienter la discussion. Cela lui permettra de se livrer plus facilement et de l'impliquer dans l'exercice. Si vous vous contentiez d'un "discours magistral", la passivité de votre collaborateur ne produirait chez lui que manque de motivation et concentration.

"Posez-lui des questions ouvertes pour qu'il se livre plus facilement"

Une fois que vous avez tous les deux pris la parole, l'échange ne doit pas s'arrêter pour autant. Vient en effet le moment de faire la synthèse de vos remarques. Demandez-lui donc ce qu'il pense de tout ça pour voir s'il a bien compris et digéré ce que vous venez de pointer. Impliquez-le ensuite dans la recherche de pistes d'amélioration.

Efficacité au travail / Devenir un meilleur manager