Mention passable pour les salariés français en anglais

Avec une moyenne de 736 points pour les niveaux masters--> bac+5, alors que le standard linguistique européen régulièrement recommandé à l'entrée du monde du travail est un niveau minimum de 750 points, force est de constater que les salariés français ont encore des lacunes en anglais. La publication de la 1ère édition de l'Observatoire TOEIC du niveau d'anglais des Français par ETS Global était l'occasion de découvrir si le mythe du Français massacrant la langue de Shakespeare était éculé. Résultat : un niveau passable et quelques disparités.

On remarque l'existence d'un niveau seuil de conservation de ses acquis linguistiques (le niveau B2 allant de 750 à 785 points). Une personne disposant d'un niveau supérieur ou égal à ce seuil est plus apte à conserver ou développer dans la durée son niveau d'anglais car elle dispose de solides bases et sera plus susceptible d'occuper un poste requérant la pratique de l'anglais qu'une personne avec un niveau en deçà de ce seuil et qui aura donc tendance à perdre son plus faible bagage.

D'autre part, avec 712 points, le score moyen au test TOEIC est le plus élevé dans les métiers de la comptabilité, de la banque et de la finance. Viennent ensuite les services avec une moyenne de 685 points, suivis par les secteurs de l'industrie et du commerce au coude à coude avec 671 et 666 points. Il ressort aussi que les 25-35 ans, souvent davantage confrontés à un environnement international que leurs aînés et qui ont profité de moyens plus importants dans l'apprentissage de l'anglais, ont les meilleurs niveaux.

 

SHA