Quand on est surqualifié

Faites preuve de clairvoyance. © Photomontage JDN / Photodisc / Thinkstock

En cette période de montée du chômage, le cas risque de se présenter de plus en plus souvent. N'essayez pas de vous justifier en avançant une pseudo passion pour le poste en question si vous postulez pour des raisons purement alimentaires. Reconnaissez que vos compétences mentionnées dans le CV sont supérieures à celles demandées, que cela, vous en avez conscience, aura un impact sur le niveau du salaire. Mais précisez également que ces compétences seront peut-être utilisées plus intensément par la suite.

"On peut alors rebondir et demander au recruteur quelles sont justement les pistes de développement de l'entreprise", suggère Emilie Devienne. Attention à ne pas formuler le tout comme un ultimatum du genre : 'si vous ne me donnez pas tel poste à responsabilités dans deux ans, je pars'. L'important reste de rassurer le recruteur qui, a priori, n'a rien contre embaucher des compétences à moindre coût.