Faut-il se précipiter aux dîners du Medef ou du Rotary Club ?

Tout le monde n'est pas à l'aise avec ces événements. © Eric Limon - Fotolia.com

Ici, on entre dans "l'ego-système", les systèmes relationnels organisés auxquels on peut appartenir par plaisir et dans lesquels on peut avoir intérêt à être, selon la terminologie d'Isabelle Mounier-Kuhn. Elle recommande de participer à ces rencontres uniquement si l'on s'y sent bien et si l'on a envie d'y apporter quelque chose. Il ne faut pas se contraindre.

Ces cercles ne sont pas directement pourvoyeurs de postes. C'est seulement par son activité, son énergie, ses idées, que l'on va se faire repérer. Le jour où l'on entre en recherche d'emploi, les personnes croisées seront prêtes à vous aider. Mais rester seulement assis sur sa chaise lors de ces dîners ne sert à rien.