L'astuce qui vous fera paraître intelligent au travail

Avouer son ignorance n'est jamais facile dans un contexte professionnel. Pourtant, derrière cet aveu de faiblesse, se cache une preuve d'honnêteté et d'engagement.

Qu'est ce qui caractérise une personne brillante ? La qualité de ses connaissances? Pas vraiment. Plutôt sa capacité à avouer "je ne sais pas".

Il n'est pas toujours facile d'avouer son ignorance. Quand votre patron se tourne vers vous en plein milieu d'une réunion d'équipe et vous demande votre avis sur le succès d'un nouveau produit, il peut s'avérer difficile de hausser les épaules et de dire que vous n'en avez aucune idée.

Selon une étude citée par un podcast réalisé en 2014, le point le plus important pour avoir l'air intelligent est de faire part de votre ignorance tout en montrant que vous souhaitez connaître la réponse. Dans ce podcast, Stephen Dubner et Stephen Levitt, auteurs du célèbre livre d'économie comportementale "Freakonomics", expliquent la chose suivante : Lorsqu'un interlocuteur pose une question, l'être humain a souvent l'impression qu'il doit donner une réponse immédiate. Pourtant, admettre que vous ne savez pas vous permet d'exprimer votre volonté de chercher jusqu'à trouver la réponse adéquate.

"Soyons clair : répondre simplement que l'on ne sait pas n'est pas la bonne solution", explique Dubner. "Ce n'est que la première étape. Vous devez faire le point sur ce que vous ne savez pas puis travailler d'arrache-pied pour trouver une solution."

Admettre que vous ne savez pas vous permet d'exprimer votre volonté de chercher jusqu'à trouver la réponse adéquate

Pour Levitt, l'inverse, c'est à dire faire semblant de savoir est contre-productif. "Cela vous met à l'abri pour quelques semaines ou quelques mois, les gens penseront que vous êtes intelligent mais cette situation n'a aucun intérêt", explique-t-il. "L'objectif c'est d'être brillant, de s'améliorer, d'apprendre et de réaliser les choses au mieux. Et le seul moyen d'y parvenir, c'est de commencer par reconnaître quand vous ne savez pas."

Dans ces conditions, comment dire à votre patron que vous ne savez pas quelque chose et lui faire comprendre que vous ne prendrez de repos que lorsque vous aurez trouvé une solution ? En réponse au podcast, un vétéran de la Navy a laissé un commentaire sur le blog de Freakonomics. Il explique qu'on lui a enseigné à dire à son supérieur "je vais me renseigner". (Bien évidemment il devait trouver la réponse rapidement).

Dans le magazine Forbes, Kristi Hedges met en avant plusieurs méthodes pour exprimer son ignorance avec confiance. Vous pouvez dire : "C'est une question importante, et je ne veux pas vous donner une moitié de réponse. Laissez-moi revenir vers vous sur ce sujet avant la fin de la journée". Ou alors vous pouvez simplement admettre que vous êtes toujours en train de travailler sur une solution possible : "Je vais vous dire ce que je sais, et ce sur quoi je suis encore en train de travailler". L'idée, c'est de montrer que vous vous investissez pour trouver une solution et non que vous essayez d'impressionner vos collègues avec des connaissances erronées.

Selon Levitt, "Si vous accordez réellement de l'importance aux résultats et à la vérité, dire faire part de votre ignorance ne vous mettra jamais en danger".

 

Article de Shana Lebowitz. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : Adopting this surprising habit of highly intelligent people can make you look smarter at work

Autour du même sujet