10 pièges à éviter dans ses candidatures Je mens au recruteur

La manière la plus sûre de ne pas être recruté reste la dissimulation d'éléments importants dans votre parcours, voire le mensonge pur et simple sur votre expérience passée. Dans un certains nombre de cas, cela passera inaperçu mais dès que vous postulez au sein d'une grande structure, qui plus est si elle fait appel à un cabinet de recrutement, il est très probable qu'elle fasse vérifier les dires des CV qu'elle retient. Attention donc aux références ou attestations de diplômes qu'elle peut demander.

 

Un candidat peu scrupuleux sera amené à se contredire pendant l'entretien

Il est néanmoins possible d'enjoliver sa candidature : éclaircir l'intitulé de son poste par exemple mais sans monter d'un échelon. Un chef de produit ne doit pas se retrouver responsable marketing sur le papier. Les "trous" dans la carrière peuvent être comblés en restant vague sur les mois de début et de fin des expériences. Il est tout de même plus judicieux de ne pas cacher des périodes de chômage et de les valoriser en mentionnant les activités extraprofessionnelles qu'on a pu avoir pendant ce temps. Une consigne pour faire la différence entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas : se demander dans quelle mesure on pourra en parler sans se contredire pendant l'entretien.

Candidature