Cadres : les erreurs à éviter en temps de crise J'envoie des CV tous azimuts

"Je sens que le vent tourne, il faut que je me lance dans une recherche active d'un nouveau poste : envoi de CV massif, appel de mon réseau pro, radio moquette avec mes collègues..."

 

Attention, il y a anticiper et anticiper. Pas question de se précipiter tête baissée sur son CV et d'en envoyer 500 exemplaires tous azimuts, sans discrétion. C'est le meilleur moyen de se griller auprès de son réseau, car cet affolement a toutes les chances d'être rapidement remarqué... et de remonter aux oreilles de votre employeur. Surtout si vous ne vous en cachez pas spécialement auprès de vos collègues, à la machine à café.

 

Envoyer massivement des CV est le meilleur moyen de se griller auprès de son réseau

Pour être sûr de conserver son poste, mieux vaut rester discret sur sa volonté de rechercher à l'extérieur. Et prendre le temps de préparer et mûrir les choses. Cela passe tout d'abord par un auto-bilan qui permet de mieux se connaître et de se fixer des objectifs. "Méditez Sénèque : 'il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne connaît pas son port d'attache'. Avant de se lancer dans une recherche active, il faut se fixer un cap et tirer des bords", conseille Bernard de la Hosseraye.

 

Souvenez-vous qu'en termes de recherche d'emploi, il est préférable de rencontrer en tête-à-tête 20 interlocuteurs intéressants plutôt que d'envoyer une multiplicité de CV. De même, les personnalités importantes de votre réseau professionnel, les "VIP", ne doivent être sollicitées qu'en dernier lieu. "Cela vous aura au préalable permis de rôder votre discours, votre présentation, vos objectifs."

Autour du même sujet