Bien s’organiser avant de prendre sa retraite!

Qu’on ait prévu de travailler ou non pendant sa retraite, il ne faut pas l’aborder sans avoir prévu une organisation pour gérer son administration ou ses contacts. Quelques éléments clés simplifient « la vie d’après », avant de quitter la vie active, pour mettre toutes les chances de son côté.

Avant toute chose, tenir compte du lieu de sa retraite pour s’organiser en conséquence…
Notre organisation ne sera pas la même selon qu’on choisit de vivre sa retraite au Maroc ou en Espagne, à Paris, en Bourgogne ou en Bretagne! Outre le climat, les conditions d’exercice de la retraite peuvent être différentes, en termes d’obligations, de coûts, de logistique ou d’impact de l’environnement sur la nature, la qualité et l’administration des activités programmées. Il est nécessaire d’y réfléchir, de comparer et d’en tirer les conséquences pratiques avant de statuer…

Travail ou pas, il faut bâtir sa « propre entreprise personnelle » …
L’accès à sa propre informatique peut être un cauchemar quand on vient d’un milieu professionnel où d’autres géraient l’informatique pour tous. Acheter le bon matériel et les bons logiciels, prévoir les bonnes sauvegardes et maintenance, et le contact efficace pour régler les questions complexes, sont des étapes essentielles à organiser avant de quitter la sphère professionnelle, pour faire des transferts utiles entre ancien et nouveau systèmes.
La même démarche en matière de téléphonie  permet d’éviter beaucoup de problèmes. Pour ne pas perdre tous ses contacts utiles, Il peut être important de garder le numéro de portable qu’on avait pendant sa vie active, dans le cadre d’un contrat professionnel. Cette démarche, qui prend du temps, est à mener avant l’interruption du contrat professionnel pour être possible. 

Il est essentiel d’attaquer assez tôt le tri de ses archives électroniques et physiques,  héritées de la vie active; avoir trop d’archives crée peu de valeur ajoutée et coûte très cher en surface de stockage ; trier trop vite peut être un saccage ; un mauvais classement rend les archives inexploitables.
Lorsqu’on a choisi de continuer à travailler pendant sa retraite, il est judicieux de penser tôt à la structure d’accueil de ses activités, de choisir l’entité juridique avec laquelle on pourra facturer d’éventuelles prestations, toucher des revenus et remplir ses obligations fiscales (voir nos précédentes chroniques).  Il faut par ailleurs organiser l’accès à tout ce dont on peut avoir besoin en termes de logistique (secrétariat partagé, conférences téléphoniques ou visioconférences, locaux où on peut recevoir en cas de besoin...).

En termes de couverture maladie, la mutuelle doit notamment faire l’objet d’un examen particulier, pendant qu’on est encore en activité, car elle s’interrompt le jour de l’entrée en retraite, sauf cotisation volontaire.  

Garder le contact !
Pour finir, on ne veille jamais assez à donner son adresse personnelle avant de partir en retraite ; il est bon de ne pas fermer tout de suite sa boîte électronique professionnelle quand cela est possible, et de faire un renvoi vers sa boîte personnelle, au moins pendant un certain temps. De même, pour ce qui concerne le courrier, organiser le transfert de ce qui vous concerne personnellement est important, comme  lorsque vous déménagez!

Vous pouvez dialoguer avec Jean-Emmanuel Combes sur son blog  «pourquevotreretraitesoitunsucces.fr »

Autour du même sujet