Retraite : Attention conjoint !

La retraite constitue un changement dans la vie de couple : des efforts mutuels sont à prévoir. Sa préparation mérite qu’on y associe pleinement celui ou celle qui vit à ses côtés. La retraite, bien préparée avec son conjoint, peut être génératrice d’un nouvel élan…

Combien de petits (ou de plus grands) malheurs résultent de la mauvaise prise en compte de la nécessité de bâtir un nouvel équilibre entre vos aspirations et celle de votre compagnon au moment de l’entrée en retraite!  L’examen des statistiques de divorce démontre combien cette période est critique pour les couples…
Répondre aux attentes d’un allié essentiel

L’anticipation de la façon dont votre conjoint va vivre cette période est essentielle à la réussite de vos projets. Il est indispensable de discuter, avant de prendre un nouveau départ, ses attentes et ses craintes, et de l’associer à votre réflexion.

Le décalage des dates de retraite des deux parties, au sein du couple, nécessite une attention particulière.

Dans tous les cas, comment faire bien quand l’un souhaite continuer à avoir ses activités et que l’autre s’arrête ? imaginez l’incidence de votre décision de vivre plus souvent, à la retraite, dans votre région d’origine, auprès de vos amis du pays, si votre conjoint a toutes ses activités où vous séjourniez durant la vie active et que vous ne discutez pas avec lui de ce que pourraient être les grandes lignes de votre projet à venir, en termes d’emploi du temps, de disponibilité, de voyage, de moyens financiers, de santé...

Élaborer à deux le projet d’une nouvelle vie

Il faut donc prévoir de mener assez tôt le diagnostic des points communs, et vérifier que les choix qu’on souhaite développer respectent les goûts et les capacités de son conjoint.

Cela peut prendre la forme d’une sorte de nouveau contrat, permettant de respecter les souhaits et attentes de chacun dans la durée.
Attention à éviter les surprises sur le chapitre financier... Il ne faut pas oublier de revisiter les éléments d’équilibre au moment où les revenus changent de nature...
Respecter quelques principes de base
:
* Dialoguer
 : toutes les décisions prises tout seul engendrent de vrais points de blocage potentiels. Le fait qu’on en ait parlé ensemble avant permet dans la plupart des cas d’anticiper et d’éviter les problèmes.
* Faire l’effort de trouver l’intérêt et les retombées pour le conjoint
dans ses nouvelles occupations. Mieux exercer son rôle familial,  vis-à-vis de ses ascendants comme de ses descendants, peut être un élément extrêmement fédérateur au sein d’un couple de jeunes retraités. Vérifier par ailleurs qu’on ne met pas trop son conjoint sous contrainte pour continuer ses propres activités constitue un plus appréciable qu’il appréciera vraisemblablement. Partager de la tendresse, et créer un environnement protecteur à son égard  ne peuvent qu’encourager le conjoint à accepter de nouvelles initiatives.
* Et pourquoi ne pas soigner encore plus la forme !
 Qui se plaindra que vous ne vous laissiez pas aller et que vous surveilliez votre santé? Quelques signaux : ne pas grossir, se raser de près tous les matins ou se faire belle, s’habiller avec style… Pourquoi la retraite ne marquerait-elle pas un nouveau départ, pour un plaisir réciproque?   

Vous pouvez dialoguer avec Jean-Emmanuel Combes sur son blog "pourquevotreretraitesoitunsucces.fr" 

Autour du même sujet