La participation des employés dans le processus de recrutement

Nous sommes tous d’accord sur un point : « C’est une bonne idée en théorie mais, en pratique, je pense que de trop nombreuses personnes ne veulent pas partager leur réseau, par volonté de séparer le travail et la sphère personnelle. » (Commentaire cité à la suite d’une discussion ouverte sur Twitter).

Depuis cet échange, nous sentons bien qu'il est temps que nous expliquions en détail comment fonctionne notre modèle d'Engagement des employés dans le recrutement.
Tout d'abord, nous reconnaissons que l'idée qu’un l'employé partage son réseau social (Facebook, LinkedIn…) et son carnet d'adresses Outlook afin d'aider les RH (ou les ventes) est bonne en théorie. Cependant, nous savons également ceci : « En théorie, il n'y a aucune différence entre la théorie et la pratique; mais dans la pratique, il est vrai, les employés ne veulent pas partager leur réseau. Quelles en sont les raisons ?
C’est au cours des diverses phases de développement de notre système que nous en sommes arrivés à deux conclusions :
– L’obstruction de la vie privé,
– la question évidente du bénéfice (« qu’est-ce que j’y gagne ? »).

Nous pensons avoir les réponses. Tout d'abord, concernant les questions au sujet de la vie privée, voici ce que nous proposons :
1. Chaque employé est maître de son propre compte utilisateur de domaine. L'utilisateur est le seul à décider de partager ses contacts ou non. C’est alors un contributeur.
2. L
'utilisateur peut choisir entre 3 niveaux de partage :
Visible : si je veux que  tous mes collègues puissent voir que je connais “Michel”, alors je sélectionne “Michel” comme visible.
Confidentiel : si je veux que tous mes collègues voient que quelqu’un connait “Michel” mais sans savoir qui, alors je sélectionne “Michel” comme confidentiel.
Invisible : si je veux que personne ne voie que je connais “Michel”, alors je sélectionne  ce contact comme invisible.
C’est alors un acteur.
Dans les deux derniers niveaux de partage, les coordonnées de “Michel” (e-mail / téléphone numéro / adresse) ne sont jamais montrées, et toute personne qui désire communiquer avec “Michel” devra passer par vous, sous la forme d'une demande d'introduction par email, par exemple.
Enfin, concernant le « bénéfice », les entreprises peuvent toujours décider d’offrir à leurs employés les plus actifs des avantages ou autres encouragements pour chaque recrutement réussi. Et cela ne fonctionne pas seulement en théorie, mais également en pratique ; un de nos clients offre des voyages de fin d’année de deux semaines, pour deux personnes, à chaque employé qui parvient à référer des nouveaux candidats pour les Ressources Humaines.

Qu'en pensez-vous ?

Autour du même sujet