Comment tirer parti de vos lectures pour progresser ?

Vous lisez souvent des livres et espérez pouvoir mettre en application les astuces que vous découvrez mais vous n'y arrivez presque jamais. Voici 7 étapes pour changer de perspective et obtenir du changement positif après vos lectures.

Moi aussi j’avais le même problème. J’achetais la plupart de mes livres par passion et je les lisais par curiosité. Mais tout a basculé le jour où j’étais obligé de lire parce que j’avais des objectifs de compétences et de performances entrepreneuriales et managériales à atteindre. Depuis lors, je connais les règles que je dois respecter quand il s’agit pour moi de lire un livre.

Ne plus lire juste par passion

Si vous aimez la lecture, vous savez qu'on a vite fait de la lecture par passion et une fois la lecture terminée, la vie continue. Quelle est la dernière fois où vous avez regardé un film et en avez tiré une leçon que vous avez appliquée dans votre vie privée ? Vous pouvez changer de perspective. Et voici comment c'est possible. Au cours d’un séminaire sur le leadership, je partageai avec les participants quelques extraits du film La Proposition avec Sandra Bulluck. La plupart des participants avaient déjà regardé le film mais aucun d’eux ne l’avaient jamais regardé sous l’angle du leadership. Une dame s’exclama : « Je croyais que ce film était juste un film classé « Comédie Dramatique », je ne l’avais jamais regardé sous cet angle ». A la fin du séminaire, quand il s’agissait pour les participants de donner leurs impressions, elle déclara : « Je ne regarderai plus un film par passion. Je choisirai un angle sous lequel je le regarde. Je me demanderai à chaque fois quelle leçon de vie, de leadership, de management, de networking, de relation de couple, de marketing personnel je peux en tirer. Non seulement je noterai les leçons mais je les appliquerai ». Il se trouve que nous pouvons tirer des livres et des films un peu plus que du divertissement. Nous pouvons passer de la curiosité intellectuelle ou de l’envie de juste découvrir de nouvelles choses au besoin de croître pour mieux faire face aux défis de la vie personnelle et professionnelle.

Aller au-delà de la simple curiosité intellectuelle

J’ai un défi avec mon lectorat parce qu’il est francophone peut-être. Lorsqu’un article ou un livre ne suit pas la méthodologie de recherche telle que nous l’avons apprise au collègue et plus tard à l’Université, nous ne savons pas nous laisser convaincre facilement. Et c'est normal.Nous sommes, par la beauté de la langue que nous avons en commun, des passionnés de beaux livres. Quand la perspective de la lecture ne nous laisse pas envisager qu’il y a un secret, une information, un savoir unique qui serait caché et que le livre va nous révéler, nous nous ennuyons très vite – et valablement.
Mais en vérité, à quoi nous sert-il de nourrir notre curiosité intellectuelle si nous ne croissons pas vraiment, si nous ne traduisons pas en changement notable dans notre vie les belles connaissances que nous acquérons à travers la lecture d’un livre ? C’est bien de lire car lire et apprendre de nouvelles choses peut changer la vie mais rien ne change jusqu’à ce que nous passions effectivement à l’action, nantis des nouveaux outils, stratégies et façons de s’y prendre nouvellement acquis.
Tout ce que nous n’appliquons pas et ne vivons pas est naturellement oublié. Pourquoi ne pas prendre une ou deux recommandations du dernier livre (ou du prochain livre) que vous avez lu pour travailler à obtenir les résultats que l’auteur prétend que lui et/ou les autres ont pu obtenir ?

Changer ses objectifs de lecture, décider de changer après la lecture

Quand je partage avec les gens le nombre de livre que j’ai lu dans ma vie, ils ont tendance à me comparer à un rat de bibliothèque, un passionné de lecture. « Où trouves-tu le temps pour lire autant de livre ? » me demande-t-on souvent. (Rien d’extraordinaire, il y a des gens qui à 31 ans ont largement dépassé mon chiffre de 347 livres lus).
En vérité, je n’étais pas un passionné de livres. Je me limitais aux livres au programme et Dieu seul sait, je n’ai réussi à finir que trois ou quatre pendant tout mon cursus scolaire et universitaire (je étais un paresseux du livre – je ne les finissais jamais). Mais comment se fait-il que je lis facilement et passionnément aujourd’hui ? A vrai dire, je ne lis pas par passion mais par obligation. Entre mon cursus universitaire et la création de mon entreprise, j’ai développé une passion pour les meilleures pratiques de gestion, m’étant donné pour vocation de me les « approprier et les mettre à la disposition des gens qui comme moi en ont besoin». Sauf que je n’appliquais pas pleinement la deuxième partie.
Après avoir appris et appliqué tout un tas de choses pour créer, gérer et développer mon entreprise (en fait ce n’étaient que les basiques), je me suis mis à jouer au connaisseur, tout ce que je lisais désormais était dédié à former les autres comme si je n’avais plus besoin de formation moi-même.

Tout a basculé quand j’ai fait ma quasi-faillite avec tous les dégâts collatéraux qu’un tel évènement cause. Je ne comprenais pas comment avec tout le talent que j’avais, j’ai pu échouer. C’est alors que je suis tombé sur l’adage suivant : « Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance ou le manque d’intelligence, mais plutôt l’illusion du savoir ». A partir de ce moment, j’ai compris que je n’avais pas échoué à cause de ce que je savais mais à cause de ce que je ne savais pas ou n’appliquais pas.
Conséquence : j’ai fait la liste de tout ce que je devrais apprendre et appliquer pour « devenir un transformateur heureux, le leader et le bestseller, l’entrepreneur et le milliardaire, la référence ». A partir de ce moment, mes objectifs de lecture avaient définitivement changé. Je ne lis plus pour connaître et impressionner lors des discussions ou formations mais pour réaliser ce grand rêve qui dépendait de ma croissance personnelle. (You need to learn more, to earn more – Traduction libre -Pour gagner plus, il faut apprendre plus – Brian Tracy).

Si croitre personnellement pour atteindre de niveaux de performance à chaque fois supérieurs est l’un de nos objectifs, changez tout simplement vos objectifs de lecture en passant par exemple de lire : « Lire pour découvrir ou pour connaitre » à « Lire pour performer et avoir plus de valeur ». Ne lisez plus pour impressionner, lisez pour vous perfectionner et progresser. Et il a raison mon ami qui disait que la culture générale ne sert pas quand il faut sauver son entreprise et sa vie personnelle.
On n’a pas besoin de connaître le nom du fondateur de Leclerc encore moins son histoire pour construire une entreprise à sa taille. Vous avez besoin qu’on vous dise comment il a fait, son mode de vie, de gestion, ses choix clés déterminants, s’en inspirer, l’adapter à votre temps et percuter au-delà de ses performances…Si vous avez lu la biographie de Steve Jobs, ne soyez pas le meilleur à parler de sa vie et de son génie, soyez le premier à vous approprier et à vivre une ou plusieurs de ses 5 qualités déterminantes.

Lire et apprendre pour performer

Si vous avez un rêve clair et limpide que vous savez dépendre de votre niveau de croissance personnelle et spirituelle, et que vous n’arrivez pas à le réaliser, on vous dira que c’est parce que vous faites face à « la contrainte majeure ». En effet, il faut un niveau de savoir-faire et de valeur que vous n’avez pas encore atteint. Imaginez un instant que vous n’arrivez pas à atteindre votre niveau de chiffre d’affaires rêvé parce que vous n’utilisez pas la bonne méthode, ne seriez-vous pas amené à vous approprier et à appliquer la bonne méthode pour y arriver si on vous dit qu’il est dans un livre ?
C’est ainsi que je me suis acheté 12 livres sur la vente et le marketing en 2010. Tous ceux qui me prenaient pour un excellent formateur en vente me trouvaient plutôt un peu fou (tout dépend de à qui ils me comparaient). En lisant un article sur comment écrire une lettre qui fasse décrocher le téléphone aux clients potentiels, j’ai compris pourquoi nos lettres avaient un taux de réponse inférieur à 0,01%.

J’ai appliqué la méthode apprise et le taux est passé à 14%. Que devrais-je faire d’autre sinon acheter les livres recommandés par l’auteur de l’article et les lire et les appliquer rapidement ? Alors pourquoi je ne vais pas chercher et lire d’autres livres dans les autres domaines où j’ai des écarts de performance alors que nous avons fait entrer 4 banques majeures dont la Banque Centrale dans notre portefeuille client, créé 14 nouveaux produits seulement 7 semaines après que j’ai acheté, lu et appliqué ces livres sur la vente et le marketing ? En effet, j’ai compris que si je crois personnellement, nos performances suivront et dépasseront la tendance. Alors je ne me suis pas faire prier. Désormais je ne me préoccupe plus de ce que je connais, ce que je me demande c’est si j’ai le niveau de croissance et de valeur intrinsèque requis pour atteindre mes niveaux de performance désirés. Si ce n’est pas le cas, j’identifie les compétences à renforcer, les livres, CD Audio et séminaires à suivre en mettant à jour mon plan de croissance personnelle.

Si votre problème est clair, il y a toujours un livre pour aider à le résoudre

« Il n’y a pas un seul problème que la formation ne peut pas résoudre » (Anthony Robbins). Je n’arrive pas à croire que n’importe quel problème que j’avais avait sa solution expérimentée, expliquée et résumée clairement dans un livre. Mais au fur et à mesure que j’en lis et en applique, j’ai compris qu’il y a des solutions pratiques et pragmatiques dans tant de livres écrits par les gens qui savent partager les secrets de leurs performances avec nous. Ce pragmatisme vient du fait que ces gurus identifient les problèmes des gens, identifient les solutions, les appliquent et vendent la méthode dans un livre ou vendent directement les méthodes des autres qu’ils ont expérimentées personnellement pour venir à écrire des livres tels que « I will teach how to be rich –(Traduction livre) Je vais vous apprendre à devenir riche ». Audacieux quand même !

Et pourtant, ça marche. Vous n’avez pas qu’à prendre un de vos problèmes le plus crucial actuellement, qualifier le domaine et il y a un ou plusieurs livres pour y aider. Il y a plus de 200.000 livres au monde pour vous apprendre à cuisiner, à maigrir, à organiser votre temps, à vaincre votre stress, devenir riche, à pimenter sa vie de couple, à éduquer et élever ses enfants, à optimiser sa gestion du temps, à exceller, à gérer les relations avec les autres (personnelles et professionnelles)… Maintenant je vous vois venir. « J’ai déjà lu des livres dans ces domaines mais rien ne change ». Moi aussi je suis passé par là et je peux vous dire comment trouver la passe : identifier le problème, déceler le processus de résolution tel que mis en œuvre dans les anecdotes, les adapter à sa situation, passer à l’action, l’adapter jusqu’à obtenir du résultat...

Connecter votre livre au problème à résoudre

Imaginez que vous sortez d’une crise et que vous tombez sur un livre intitulé REBONDIR. Qu’est-ce qui va se passer ? Si le livre est pratique avec des expériences vécues, vous verrez que l’auteur ou les gens dont ils relatent les histoires ont vécu exactement la même chose que vous. L’auteur vous rappelle qu’il y a une solution et vous l’avez lue avec des anecdotes y afférant. Maintenant, il va vous demander de passer à l’action. C’est ici que la plupart des gens rencontrent leur plus grand obstacle. Ils sont d’accord qu’ils ont vécu exactement la même chose que les personnes dont les exemples sont dans le livre ; ils ont trouvé leurs solutions excitantes et leurs résultats merveilleux.
Mais quand il s’agit de passer à l’action avec les solutions vécues, ils commencent à relativiser. « Ces solutions ne s’adaptent pas à mon cas ! ». Non ce n’est pas que les solutions ne s’adaptent pas à votre cas, « Vous ne voulez pas risquer de passer à l’action », autrement, adaptez-les à votre situation. Vous vous dîtes, « C’est émouvant ce que j’ai lu mais mon problème demeure ». Mais pourquoi votre problème demeure-t-il ? Parce que vous refusez d’adapter à votre contexte les solutions qui ont donné du résultat aux autres à défaut de les appliquer à la lettre.

Avoir un plan d’application de ses livres et le mettre en œuvre

Ne me prêtez pas un livre que vous avez acheté et lu mais que vous n’avez pas appliqué, je le lirai à peine que j’appliquerai un premier secret qu’il contient et croitrai plus que vous – quand je vous raconterai l’anecdote, vous direz que je suis un génie. (MERCI). Mettez en pratique un secret de chaque livre que vous lisez et on vous prendra pour un génie. Vous vous demandez comment ? Ne lisez pas un livre sans un stylo ou crayon en main. Dès que vous tombez sur une astuce, demandez-vous comment vous l’appliquez tout de suite à votre situation en cours. Lorsque vous finissez un chapitre ou même un début de chapitre, demandez-vous les forces et atouts que vous aviez et que le livre a confirmés et que vous devez renforcer, les faiblesses auxquelles vous devez pallier (avec date et action immédiate normalement), les leçons que vous en avez tirées, les actions que vous devez engager immédiatement (avec date – reversez les actions dans votre planning de la semaine). Faites cet exercice pendant la lecture (en respirant et en vous posant les questions précédentes, prenez note directement dans le livre – vous ne l’avez pas acheté pour le revendre sur ebay ou Amazon mais pour croitre personnellement).  Faites l’exercice à la fin de chaque chapitre et ne bougez pas avant d’engager deux ou trois nouvelles astuces apprises. Refaites le même exercice à la fin de la lecture du livre. Le résultat est merveilleux. (Vous pouvez obtenir gratuitement ma fiche « J’applique les livres que je lis » en me contactant.

A votre croissance personnelle !


Autour du même sujet