C’est la rentrée ! Mais… sommes-nous vraiment préparés ?

Nouveaux habits, nouveau cartable, fournitures complètes, crayons taillés… à la rentrée des classes, rien ne saurait manquer à nos enfants ! Et nous, sommes-nous prêts ? Avons-nous bien compris que notre « rentrée des classes » est un moment à ne pas rater ?

Comme pour beaucoup de moments importants de la vie, et la rentrée en est un, on agit sans réfléchir, on se dit qu’on sait faire, que ce n’est pas la première fois et que, finalement, il s’agit d’un non-événement.
Mais c’est oublier que le temps de vacances, baigné de soleil et de nombreuses joies, nous a mis, peu ou prou, dans un état second, quelque peu comateux… Cet éloignement nous a souvent fait oublier nos réalités professionnelles qui ne manqueront pas de nous revenir comme un boomerang. Et puis même si l’entreprise n’a pas changé durant l’été, ni l’organisation dans laquelle on est ni ses acteurs, la rentrée est toujours l’occasion de nouvelles aventures, de nouveaux enjeux et surtout le moment des bonnes résolutions ! Attention, parfois même, à la rentrée, les cartes sont rebattues !

Or c’est là où un peu de préparation est nécessaire, quelle que soit notre position. Et puis si nous ne nous préparons pas dès notre retour, quand le ferons-nous…?

Voici donc 3 bonnes résolutions à mettre en œuvre impérativement

1) Faire le point

En prenant le temps de la réflexion : une heure ou deux d’isolement, avec un papier et un crayon (taillé !), pour se concentrer sur le rappel des éléments importants de notre situation professionnelle. Exemples de questions à se poser : quels sont les enjeux majeurs de l’entreprise, du département dans lequel je suis, quels sont mes objectifs, quels sont les obstacles principaux à leur réalisation, quels sont mes atouts pour les surmonter et quels sont mes faiblesses ? Et puis quels sont les acteurs en jeu, ceux qui sont mes alliés et les autres ? Enfin, quelles idées nouvelles puis-je avoir pour faire avancer les choses ?
Bref une série de questions agissant comme un mini bilan d’étape dont la formalisation va nous éclairer et nous aider à nous ressourcer, à reprendre en main la situation.
Un mini bilan qui va aussi nous aider à mieux percevoir les priorités !

2) Retisser nos liens

La rentrée ce sont les retrouvailles, heureuses et nécessaires mais dont il n’est pas inutile de profiter pour valoriser la position dont nous bénéficions ! Et là, je vous conseille, dès votre retour, de prendre l’initiative de ces rencontres avec les acteurs clés : le prétexte des vacances est idéal. Cependant, adoptez avec eux une attitude d’écoute : certes, vous êtes plein des joies et des découvertes de vos vacances et vous n’avez en effet qu’une idée, les raconter… Mais êtes-vous bien sûr qu’il faille commencer par parler de vous ? Croyez-moi, ne frustrez pas vos interlocuteurs du plaisir de vous raconter l’histoire de leur été ! Demandez-leur des précisions, interrogez-les sur le temps qu’ils ont eu, sur les rencontres qu’ils ont faites, les aventures qu’ils ont vécues ! Mettez-vous dans leur histoire comme une mère aimante goûte les exploits de son enfant… Cependant, si l’on vous en prie, soyez prêts à raconter vos vacances mais de manière succincte et très concrète : aussi, préparez avec soin votre récit ! Vous le verrez vite, votre empathie va les réjouir !

Comprenez surtout que c’est le moment idéal, dans un second temps, pour faire avec eux un tour d’horizon professionnel. Faites-les parler de leurs idées, de leurs projets, sachez capter ces informations qui enrichiront votre vision de l’avenir et vos perspectives personnelles.

3) Être force de propositions

Enfin, troisième étape,  je vous suggère de vous projeter dans l’avenir avec quelques questions : comment puis-je faire pour mieux contribuer à l’atteinte de mes objectifs, comment faire pour que mon offre professionnelle aide davantage mon entreprise ? Demandez-vous sincèrement ce que vous pouvez faire de plus pour elle !
Vous pouvez ensuite, lors d’un rendez-vous avec votre hiérarchie, pris à votre initiative, faire confirmer vos objectifs personnels pour les mois à venir ou faire préciser tel ou tel point; mieux  encore, grâce aux échanges que vous avez créés, grâce aux idées que vous aurez produites, vous êtes dans les meilleures conditions pour être cette force de proposition si une innovation cohérente avec votre fonction vous paraît opportune. Croyez-vous en effet qu’à cet instant précis, votre hiérarchie, qui n’a pas fait le même exercice, possède autant que vous cette richesse d’informations et cette capacité d’innover ?

En procédant ainsi, vous donnez une image très positive, celle de quelqu’un parfaitement dans le pli des objectifs de l’entreprise et prêt à s’investir davantage. A l’occasion de cette remise en selle, vous enrichissez votre offre professionnelle d’un attrait supplémentaire et d’un vrai capital de sympathie !

Autour du même sujet