Le Numérique, une formidable opportunité de différenciation via le développement d'une véritable culture d'entreprise

Le numérique est une formidable opportunité de se différencier sur un autre terrain que celui de la notoriété, en donnant l'image organisationnelle, comportementale et humaine à laquelle les consommateurs s'identifieront et adhéreront en apportant leur confiance à la Marque.

1. Le Digital et l'entreprise, un beau mariage, gagnant-gagnant

A travers son éloge d'Athènes (Panégyrique, 50 dès 380 av. J.-C., Isocrate a dit : "Notre cité (Athènes) a de tant distancé les autres hommes pour la pensée et la parole que ses élèves sont  devenus les maîtres des autres, qu'elle a fait employer le nom des Grecs  non plus comme celui de la race, mais comme celui de la culture..." 
Pour transposer ceci au monde d'aujourd'hui, imaginons que ce qui différencie une marque n'est plus son nom mais la culture de l'entreprise qui la porte. Et le Digital avec le nombre considérable de solutions techniques et de processus qu'il offre est la pierre angulaire du développement de cette culture dans sa définition la plus transverse. En sociologie, la culture est définie comme "ce qui est commun à un groupe d'individus", comme "ce qui le soude". (Source Wikipédia).

2. Comment le Digital peut contribuer au développement d'une culture d'entreprise ?

Tout d'abord en faisant de la transversalité le mode organisationnel récurrent de l'entreprise (plus d'organigrammes hiérarchiques mais des organigrammes de "compétences par domaines/métiers") et pas seulement avec les projets mais au quotidien avec l'opérationnel sur le terrain, en développant des interactions en interne qui vont au-delà de ce qui se fait dans l'Intranet.
Arriver à ce que chacun des collaborateurs apporte spontanément, librement et sans risque sa pierre à l'édifice, le fasse directement au travers d'un outil construit sous la forme une boîte à idées qui vient challenger de manière dynamique la stratégie de l'entreprise, avec le devoir pour ses dirigeants de la définir clairement et de la mettre à jour: où en sommes-nous, où voulons-nous aller, et comment y aller ensemble ?
Gérer ce dispositif interactif en dehors du management en toute neutralité et si possible même en dehors de l'entreprise par un prestataire expert qui en fait l'analyse et la restitue lors des réunions d'information dirigeants/collaborateurs avec les recommandations d'actions associées. Ainsi libérés de tout "frein managérial", les collaborateurs peuvent donner de manière continue leur vision, leurs idées sur tous les sujets qui touchent l'entreprise dans sa globalité mais aussi dans leurs domaines de compétences respectifs.
Ensuite sur le même principe que pour les collaborateurs dont les cycles de vie sont très proches de ceux des consommateurs, animer son Marché avec une veille digitale stratégique, intelligente et réactive de toutes les interactions des consommateurs (utilisateurs digitaux, prospects, clients) avec la Marque. 
Là encore en allant au-delà de la gestion "big data" telle qu'on la pratique et qui va devoir se structurer au plan déontologique pour éviter d'agacer, voire de dégoûter définitivement les consommateurs qui, comme les collaborateurs, souhaitent garder une certaine liberté d'action.
Montrer au consommateur qu'on le reconnaît par ce qu'il a lui-même décidé de nous faire connaître, par ce que l'entreprise aura su partager avec lui et pas par ce qu'elle aura capturé à son insu en surfant avec le digital...
Enfin, ajouter grâce au digital les maillons fédérateurs qui manquent tant et qui font "les guerres", les clans dans les entreprises (entre opérationnels et commerciaux, entre SI et marketing/Développement...).
Comment ? En créant des points d'intersection/d'interaction qui font que chaque métier ne peut pas faire sans l'autre. Par exemple, chaque événement déterminant dans le cycle de vie du consommateur, du processus de vente au processus de résiliation est co-validé, à la fois par l'entité qui l'a recruté et par celle qui le gère.  
Le mariage de l'entreprise avec le digital contribue ainsi au développement par l'Humain d'une véritable culture d'entreprise construite et partagée par tous les collaborateurs sans dépendance hiérarchique mais avec un seul et unique objectif: challenger en continu la stratégie de l'entreprise avec toutes les informations collectées de l'externe (consommateurs, prestataires...) et les idées de l'interne (collaborateurs) mais aussi et surtout (différenciation) rendre lisible cette stratégie aux yeux de ceux qui font confiance à la Marque afin qu'ils se reconnaissent en elle et soient convaincus de la volonté de cette dernière de toujours les servir au bon moment, au bon endroit, avec la bonne offre et au meilleur prix .   

3. Sortir avec le digital d'un management par les chiffres

Autre point fort du développement d'une culture d'entreprise avec le Digital, celui de sortir du management des équipes par les objectifs quantitatifs pour privilégier la management par le qualitatif qui est le passage obligé pour atteindre les objectifs quantitatifs fixés.
Comment ? En faisant du mapping des performances (couleurs verte, orange, rouge) l'outil digital de suivi et d'amélioration des collaborateurs qui savent en permanence où ils se situent en termes d'activité (vert activité conforme pour atteindre les objectifs, orange activité non encore suffisante pour atteindre les objectifs et rouge warning) avec toute l'autonomie nécessaire, complétée le cas échéant par le support du management, pour atteindre les résultats attendus, en ayant eu la connaissance des objectifs quantitatifs une seule fois au démarrage du processus et en les ayant oubliés jusqu'au moment choisi par le management pour mesurer quantitativement les écarts. 
Responsabiliser plutôt qu'infantiliser, valoriser plutôt que faire culpabiliser, trouver une méthode d'appréciation des performances qui dépasse de simples objectifs chiffrés et qui continue d'exister quels que soient les objectifs fixés et d'optimiser l'activité à déployer pour les atteindre, tels sont les atouts d'une autre composante intelligente de la culture d'entreprise avec le Digital.4.

La culture d'entreprise avec le digital, c'est l'art :
  • de donner en continu du bien-être aux collaborateurs avec une présence moins forte du management dans l'activité qui conduit aux résultats (collaborateurs autonomes et impliqués),
  • d'apporter du bien-être aux consommateurs par leur connaissance et leur reconnaissance (consommateurs écoutés et considérés) mais aussi la perception qu'ils ont depuis l'externe du fonctionnement interne de l'entreprise (une entreprise en désordre est peu attirante pour acheter ces produits ou ses services),
  • de considérer que des collaborateurs heureux font des consommateurs heureux et fidèles, donc gagnant-gagnant !

Big Data / Base de données