Comment agir pour la parentalité en entreprise ?

On parle beaucoup de parentalité en entreprise… tellement que l’on s’y perd. Que signifie ce nouveau mot « parentalité » et quels en sont les impacts sur la vie de l’entreprise ?

La parentalité, c’est quoi ?

Vos salariés sont doués, motivés, performants, sinon vous ne les auriez pas embauchés. CQFD.
Mais vos salariés ont comme chacun une vie privée et l’équilibre vie pro/vie perso peut parfois être perturbé. L’arrivée d’un enfant dans la famille est souvent fêté entre collègues, mais peu comprennent réellement les enjeux de cette nouvelle situation pour le futur parent : nouvelle organisation, mode de grade à définir, équilibre à trouver… responsabilités décuplées...
La parentalité englobe tout ce qui a trait à l’équilibre vie pro/vie perso chez les jeunes parents (engagements personnels, vie de famille vs. objectifs, réunions, etc.). Il est largement démontré qu’une femme sans enfant accède plus facilement aux postes à responsabilité qu’une mère de famille ayant pris des congés parentaux. A contrario, un père de famille obtient souvent le respect de ses managers, qui voient surtout la maturité acquise. 

S'en préoccuper quand on est employeur

Une réunion à 18h, un client qui appelle le samedi ou un jour férié, un problème logistique sont autant de petits désagréments qui au final, peuvent entacher la vie personnelle du collaborateur. A l’inverse, un enfant malade, une nourrice absente/crèche fermée à 17h, pas d’accès à un mode de garde sont autant de phénomènes qui peuvent désorganiser la vie de l’entreprise.
Les employeurs interviennent déjà dans la vie privée des collaborateurs, notamment par l’instauration d’une mutuelle, ou des chèques CESU. Mais ils sont encore trop peu à proposer de vraies solutions pour faciliter la vie des jeunes parents et leur donner du pouvoir d’achat, sans coût supplémentaire. Pourtant, ils ont tout à y gagner ! Les mutuelles seront obligatoires en janvier 2015. Les chèques CESU sont pratiques pour un ménage de temps à autres, mais ne couvrent même pas 10 % des frais de garde d’enfant. 
Il faut trouver d’autres outils pour fidéliser la génération Y, surtout dans les secteurs d’activité où la concurrence est active (SSII, écoles d’enseignement supérieur, etc.). A l’inverse, le collaborateur aura d’autant plus envie de rester si on lui soumet de bons arguments…
La vie professionnelle empiète sur la vie privée, laissons la vie privée entrer dans le monde de l’entreprise !
Il existe bon nombre de façons de donner les moyens à nos collaborateurs d’être performants et de développer leur sentiment d’appartenance. L’outil RH le plus efficace en terme de motivation et de réduction des absences chez les jeunes parents et l’accès à une crèche inter-entreprise.
  • C’est le mode de garde le moins cher : le coût famille est très inférieur à celui d’une nourrice ou d’une assistante maternelle et l’impact sur le résultat net de l’entreprise n’est que de 16,67 % (soient 200 € par mois environ, non chargés);
  • 3 000 places en crèches sont disponibles actuellement contrairement à ce que véhiculent les médias ! Seulement, les familles ne peuvent y avoir accès sans le financement de leur entreprise;
  • Les horaires de ces crèches sont adaptés à la vie professionnelle : en général, de 7h30 à 19h30, contre 8h-18h00 pour les crèches municipales.  
La tendance actuelle est à la réservation de berceaux en réseau.
Il n’y a donc que des avantages dans cette démarche :
  • motivation et sentiment d’appartenance à la société;
  • Une démarche RSE, utile pour capter et garder de nouveaux profils;
  • Un vrai moyen de donner du pouvoir d’achat à vos salariés, à moindre coût (jusqu’à 400 € d’économies/mois pour le salarié, contre 200€ de la part de l’entreprise);
  • TPE et groupes du CAC40 peuvent en faire profiter leurs salariés.

Pourquoi ne pas être vous aussi innovant dans vos RH ?

De plus en plus d’entreprises reconnaissent le statut particulier des jeunes parents, et s’engagent en faveur de la parentalité (Charte de la Parentalité en Entreprise, etc.). Grandes et petites entreprise sont concernées et peuvent dès aujourd’hui mettre en place ce système. Cela devient un sujet de fond auprès des RH. Tôt ou tard, votre entreprise passera le cap.     

Autour du même sujet