La qualité de vie au travail : nouveaux défis des managers

Cette semaine est placée sous le signe de la qualité de vie au travail. Alors que 38% des salariés français déclarent être démotivés par leur travail il est important de rappeler aux managers l’importance qu’ils doivent porter au bien-être de leurs collaborateurs dans l’entreprise.

Pour 68 % des salariés, la qualité de vie au travail s'est fortement dégradée au cours des cinq dernières années (sondage TNS SOFRES-ANACT 2014). Il en résulte que les salariés attendent plus de reconnaissance humaine et financière. D’autant que la qualité de vie au travail est de l'ordre du « gagnant-gagnant » : 87 % des salariés estiment qu'une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés et aux entreprises.

Améliorer la qualité de vie au travail pour une meilleure performance

Il est prouvé que les salariés d’une entreprise sont plus performants, plus motivés, plus engagés quand leur environnement professionnel leur est plus favorable.
Lorsque on parle de qualité de vie au travail, les premières images qui nous viennent à l’esprit sont celles de bureaux accueillants, colorés, où les espaces sont aménagés pour répondre aux nouvelles attentes des salariés : temps de pause ludiques, salles de repos, convivialité. Si les premiers exemples les plus marquants sont anglo-saxons (Google, Twitter…), de nombreuses entreprises françaises ont suivi le pas, start-up et grands groupes tel Le campus du Crédit Agricole Evergreen à Montrouge.
Pour autant, la qualité de vie au travail ne saurait se résumer à du café à volonté et trois vélos elliptiques à disposition du personnel. 64% des salariés associent la qualité de vie professionnelle au respect, 58 % à la reconnaissance. L’entreprise vit des mutations profondes, influencée directement par les changements sociétaux qui s’opèrent. Culture digitale, économie collaborative, transparence, flexibilité…autant de bouleversements qui modifient durablement les attentes des salariés en termes de management. Le pouvoir se partage désormais, l’entreprise se veut dorénavant plus horizontale qu’elle ne l’a jamais été. L’holacratie est tendance, les espaces de travail deviennent collaboratifs et les managers sont des leaders de projet ou de business unit comme chez FAVI ou Viadéo par exemple. Reconnaissez les compétences plutôt que l’expérience/l’âge, échangez les et faites la promotion de la parité en matière d’innovation. Tout le monde a des idées, faites circuler les informations et consultez toutes les équipes.

Ancrer la qualité de vie au travail dans les valeurs de son entreprise

La qualité de vie au travail doit faire partie de l’ADN de l’entreprise. L’instauration de cette valeur va permettre de développer des postures et des compétences collaboratives. Responsabilisez les meilleurs éléments de votre équipe, ainsi seront-ils les instigateurs de ces nouveaux codes. Ce qui permettra d’engager tous les collaborateurs dans l’effort d’innovation et la création d’une synergie globale propice à la performance. Pour engager vos collaborateurs, rien de mieux que donner du sens à leurs tâches, montrer à chaque élément, chaque niveau, la valeur essentielle de leur travail dans les bons résultats de l’entreprise.
La note moyenne donnée à la qualité de vie au travail est de 6,1/10. Il y a encore de nombreux progrès à faire et c’est le rôle du manager de les mener.

Innovation / Twitter