Recommander, un bouche à oreille aussi louable que dangereux !

Je me suis amusé à rapprocher le terme RECOMMANDER à celui de COMMANDER, afin d'en étendre le sens et démontrer combien une recommandation peut être aussi sympathique qu'oppressante ou engageante.


Je vous livre donc ici ma définition alternative dans le but d'ouvrir les débats, sans aucune prétention ou compétences RH pour le faire, mais les spécialistes sont les bienvenus.

reCOMMANDER

= Commander ou ordonner IMPLICITEMENT une approbation favorable, naturelle et automatique sur l'une de mes connaissances, en usant de mon lien amical ou professionnel avec un décisionnaire ou un contact influent dans une entreprise.
Selon mes compétences techniques et capacités à juger des valeurs professionnelles et humaines de la personne que je souhaite recommander, je peux avoir la sincère impression d'être objectif ou, sans m'en rendre compte, me fourvoyer totalement, aveuglé par des liens d'ordres plus amicaux ou sentimentaux.
Dans le cas d'une recommandation sans capacités réelles, preuves ou témoignages personnels de jugements techniques sur les capacités d'une personne à pouvoir assumer une fonction précise, mon intervention peut alors et malheureusement s'apparenter à une demande de Piston.
Aussi, je recommande ;-) à toute personne bienveillante souhaitant épauler un de ses contacts proches — et plus il est proche et plus il faut être vigilant — de bien se renseigner au préalable sur la qualité de ses compétences professionnelles qu'il aurait à assumer dans l'exercice de son futur emploi ou de sa future mission.
Par la force de conviction due à ma réputation, j'engage directement mes propres compétences et jugements de valeurs sur une personne en recherche d'emploi, de promotion ou d'opportunités professionnelles et me rends ainsi caution et complice de ma sollicitation.
Cette réputation qui est la mienne aujourd'hui, peut donc se maximiser demain grâce à une recommandation efficace et pertinente ou s'entacher dans le cas contraire, donnant ainsi moins ou plus aucun crédit à mes futures sollicitations auprès de cette personne influente... pouvant en plus véhiculer son mécontentement au sein de son réseau et atteindre une ramification du mien.

Ma conclusion :
RECOMMANDEZ bien sûr, autant que vous pourrez, mais avec intelligence, prudence ou enthousiasme si vous le sentez ainsi.

Avancement / BUT