13 conseils pour lire utilement la presse et le Net

La lecture de la presse est pour la plupart d’entre nous une tâche quotidienne, qui constitue à la fois un travail et un plaisir. Tantôt l’un, tantôt l’autre … et dans l’idéal les deux à la fois !

Si la lecture-loisir peut être « relaxe », la lecture de l’actualité et plus encore la lecture professionnelle nécessitent de l’attention, de la concentration, un véritable investissement. À vous de mettre au point de bonnes techniques et une bonne programmation pour être pleinement efficace.
Au plus haut niveau, la lecture mobilise toutes vos capacités intellectuelles, et avec des efforts pouvant sembler paradoxaux. Par exemple, il vous faudra vous comporter de façon bien ciblée, bien centrée, avec toute votre acuité intellectuelle, et en même temps être capable de la plus grande ouverture d’esprit.
Votre tâche initiale sera d’opérer des sélections : sur vos centres d’intérêt, pour déterminer vos thèmes prioritaires; et sur les contenus de vos lectures.

1 – Sélectionnez  les grands thèmes-clés de votre programme généra
l et ceux du travail particulier que vous avez en cours (ou de vos principaux travaux, en fonction de vos programmes universitaires ou professionnels).
2 – Sélectionnez pour construire votre programme de lectures : vos mensuels ou hebdomadaires, et en principe un quotidien à lire régulièrement (… bien entendu, vous pourrez en lire d’autres de temps en temps, en fonction de l’actualité ou des opportunités du moment).
3 – Sélectionnez plus rapidement, dans votre quotidien ou votre site habituels, les rubriques qui vous intéressent.
4 – Faites de temps à autre une revue de presse plus générale, avec les principaux hebdomadaires, ou sur un point d’actualité précis, avec divers quotidiens du jour. (Y compris les gratuits, qui ne sont pas à négliger !)
5 – Pensez à mettre en relation les articles entre eux, et donc les domaines entre eux (toujours le principe de pluridisciplinarité, ou interdisciplinarité, avec ensuite le nécessaire effort de synthèse).
C’est un excellent entraînement aux épreuves de note administrative et note de synthèse. Et c’est l’essence même de la culture générale !
6 – Pour chaque article lu, ou même seulement parcouru, formulez mentalement ou mettez par écrit une ou plusieurs questions d’ensemble et une ou deux affirmations de synthèse. Puis exercez-vous à poser des questions sur le contexte, les tenants et aboutissants, et les prolongements possibles.
7 – Utilisez les informations radio, ou celles de la télévision (au petit déjeuner du matin …), et notamment les revues de presse, comme sélecteurs secondaires d’informations. Quand vous lisez ou entendez de bonnes revues de presse, efforcez-vous de vous approprier personnellement leurs bonnes formules et / ou de les réadapter. Bien entendu, il faut aussi maîtriser Internet !
8 – Constituez des dossiers de presse… vous pouvez en ouvrir un ou deux nouveaux chaque semaine.
A Sciences Po (et prép.ENA) nos professeurs et maîtres de conférences nous disaient même un nouveau chaque jour … et dans chaque domaine principal !
9 - De temps à autre faites-y le ménage. Supprimez ce qui est trop vieux, dépassé, ou ce qui est devenu banal, évident, ou encore ce qui fait double emploi. Pensez à l’actualisation. Mentalement, analysez l’évolution… ce qui peut aussi se faire par écrit, quand vous avez du temps, pour des thèmes importants. Vous vous mettez alors « dans la peau » d’un rédacteur en chef ou d’un éditorialiste…
10 – Pensez à consulter de temps à autre les « faits divers ». Leur lecture vous renseigne sur « l’état de la France et des Français ». C’est une sorte de "sociologie improvisée" ou"sauvage", mais elle peut être très révélatrice et enrichissante.
À prévoir notamment à l’occasion de séjours en province : lisez la presse régionale, les rubriques locales (y compris pour les petites manifestations, les fêtes et le folklore !). C’est « la France profonde » et heureusement elle est toujours vivante !
11 - Jouez au « jeu des prévisions » : à propos d’un événement, essayez d’imaginer son développement futur. L’avenir confirme ou infirme, c’est toujours intéressant. Vous pourrez ainsi développer votre sens de l’anticipation et de la prospective.
Exemple dans le domaine politique : les sondages et les pronostics en période électorale. Ou encore, dans le domaine économique et social, ou international : l’évolution des situations et des négociations. Et notamment la situation de l’euro et celle des pays en difficultés financières.
12 – Un conseil paradoxal ? Ne vous laissez pas envahir par les journaux, ni par leurs informations et opinions, ni par les soi-disant « maîtres à penser ». Vous aussi, vous pensez ! Et vous agissez… Donc une recommandation active : affirmez vos opinions, justifiez-les, mettez-les par écrit, discutez-en avec votre entourage.
13 – Rédigez vous-même votre ultime maxime…

Vous pouvez augmenter le nombre de ces maximes, conseils et résolutions.

Par exemple pour aller jusqu’à 15 ou 20 , ou même 21… un nombre mythique en ce début du XXIe siècle.

Prolongements immédiats de vos travaux

  • Pensez à la fois à des mises au point techniques et aux efforts de réflexion nécessaires dans les domaines stratégiques les plus importants.
  • Discutez de ces questions en famille, ou avec les collègues et amis. Et notamment avec votre équipe de travail.

Exercices de conversation, analyse, auto-évaluation

Voici des exemples de questions variées, générales ou particulières, pouvant vous être utiles dans de multiples domaines :
  • les conversations quotidiennes, ou la conversation avec un jury,
  • les entretiens professionnels,
  • le suivi de l’actualité, la réflexion sur les petits et grands événements,
  • la communication, les techniques d’expression personnelle.
Quels thèmes vous intéressent le plus dans l’actualité ?
  • Quel point fait aujourd’hui la « Une » de tous les journaux ?
  • Quel(s) lien(s) faites-vous entre tel ou tel événement ? … ou entre telle et telle série d’événements ?
  • Quelle est la question essentielle posée par tel ou tel article ?
  • Comment pourriez-vous résumer cet article ?
En une phrase, formulez un jugement sur ce problème.
En deux ou trois phrases, répondez à cette question, discutez ce jugement.
(Si c’est pour la préparation d’un concours, ou lors des épreuves elles-mêmes, il faut alors bien respecter les limites fixées par le jury !).
  • Quelle nouvelle vous a frappé ce matin ? Si vous n’avez rien remarqué de particulier, ou si vous n’écoutez ni radio ni télévision, mieux vaut trouver une explication élégante à fournir au jury... ou au recruteur).
  • Question originale : qu’est-ce qui a fait la « Une » de l’actualité le mois dernier, et qui en a maintenant disparu ?
  • En techniques de mémorisation : quels sont les événements marquants de l’année précédente et qui sembleraient maintenant presque totalement oubliés ?
Quelles conclusions en tirez-vous ?

Prolongements à moyen terme

  • Auto-évaluation : exercez-vous à vous noter sur dix ou vingt points, et refaites cette opération de temps en temps afin de mesurer vos progrès.
  • Si vous travaillez en groupe, préparez des revues de presse « à plusieurs voix ».
  • Revoyez, pour l’enrichir, cette liste de 13 maximes et conseils. Portez à 15 ou 20, ou même 21... chiffre magique en ce début du XXIe siècle !
Et pour les amateurs distingués, comme pour les groupes de travail très actifs, constituer une liste de 100 ou 121 mots-clés. Vous en trouverez beaucoup, chaque jour, dans le JDN ... une source inépuisable d'informations et d'enrichissement personnel !

Autour du même sujet