Déjouer les enjeux au travail

Tout travail comporte des enjeux. Et chaque fonction au sein de l’organigramme a les siens. Les comprendre c’est rester maître de ces ambitions et de la suite de son parcours professionnel.

Il est important de prendre en compte dans votre entreprise les différents services qui interagissent avec vous. Pour évoluer, vous devez avoir, au contraire de vos collaborateurs qui ne feront sûrement pas cette démarche, un pied dans tous les services, à l’écoute de leurs enjeux et de leurs contraintes. Comprendre ce que chacun vit dans son secteur vous aidera à travailler en collaboration avec ces secteurs, justement, sans erreur de positionnement.
Dans une ONG par exemple, les enjeux du service finance ne sont pas les même que les enjeux de ceux qui travaillent sur le terrain. Leurs problèmes de conflits, leurs intérêts, et leurs visées d’évolution ne sont pas du tout sur le même plan.
De manière générale, chaque service a ses variables internes destructrices :rivalités, mauvaise compétition avec les autres services, problèmes relationnels internes. Il y a peu d’intérêt pour vous à les prendre en compte. Par contre, ce qui est intéressant c’est de savoir quelle visée, quelles difficultés, et quels rapports pour ce service avec les autres services, de manière factuelle.
Lorsque vous glanez ces informations, commencez par voir comment, vous, vous auriez organisé cela pour éviter les problèmes. Petit à petit orientez-vous solution, et, dans votre tête, soyez déjà à l’étape suivante de votre parcours professionnel.
Pour accéder aux informations, soyez toujours très à l’écoute, même si cela doit passer par des heures de discussion avec la secrétaire ou le garagiste. Et vous, ne dites rien.

Sur votre lieu de travail ne cherchez pas l’amour

Sur votre lieu de travail, il est totalement possible de faire de belles rencontres, d’apprécier, de se lier. Mais cela ne doit pas être votre préoccupation première au risque de vous rendre totalement vulnérable. Deux règles d’or sur votre lieu de travail :
  • Ne cherchez pas l’amour, cherchez le respect.
  • Ne cherchez pas à aimer, cherchez à respecter.
C’est de ces deux règles que découleront les bonnes rencontres.

Pour beaucoup d’entre nous,  apprécier, se lier est un besoin sur son lieu de travail. Ce n’est pas un problème que de vouloir se lier, cela le devient lorsque l’on prend tout dans cette zone-là.
Une déception et l’on se sent trahi, un mauvais commentaire et l’on se sent atteint dans sa personne.
Cela peut vite rendre le cadre professionnel infernal. Car là où il y a stress et pression, il y a émotion, et même lorsque l’on s’apprécie entre collègues, il y a toujours de possibles conflits.
Si votre boss est mécontent et vous fait des réflexions sur votre travail, ce n’est pas forcément qu’il a quelque chose contre vous ; lorsque votre collaborateur décide de traiter avec un autre que vous, il ne s’agit pas forcément d’une remise en question de votre personne; si une de vos collègues vous fait des reproches, il y a d’autres hypothèses que le fait qu’elle ne vous apprécie pas.
Sachez toujours vous distancier de la source anxiogène qui vous fait mal dans l’affect ( « On dirait qu’il ne m’aime pas/ Il m’en veut/ me trouve nul) et répondez toujours à vos questionnements en premier lieu avec des réponses d’ordre professionnel ou ne vous visant pas vous directement ( Il/elle est sous pression/n’a pas bien compris mon travaille, etc…). A raison ou à tort.

Ne faites pas de réflexions sur les remarques hors du cadre professionnel

Toutes les explications de comportements négatives en dehors des variables professionnelles n’ont pas d’intérêt pour vous. Il n’est pas intéressant de mener une réflexion sur le fait que votre boss se sent menacé par vos talents et, inconsciemment, chercherait à vous rabaisser. Tout comme il n’y a guère d’intérêt à épiloguer sur le constat que votre collègue vous hurle dessus car son copain vient de la quitter.  Le savoir est une bonne chose, en prendre note et s’y adapter aussi, mais  s’en inquiéter en est une autre.
Dans vos agissements face aux autres, donc, ne cherchez pas à être apprécié et ne visez pas toujours leur reconnaissance concernant votre travail. Soyez toujours éthique, moral, mais ne cherchez pas à plaire à tous, car vous n’y arriverez pas. Que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons, chercher reconnaissance et amour biaiserait toujours votre parcours, car vous vous soumettez et vous recherchez le regard de vos pairs au mauvais endroit. Au lieu de vous donner des ailes, cela vous clouera sur le sol, coincé sous les yeux de ceux qui vous observent. Les bonnes idées sont souvent très critiquées, et pour qu’elles décollent ils faut savoir les faire passer au travers du vent anxiogène de ceux qui :
  • N’ont jamais osé se lancer,
  • Se sont lancés et ont échoué sans rebondir,
  • Ont réussi et souhaitent rester seuls à l’avoir fait.
Ces trois catégories de personnes, quoi que vous fassiez, vont vous critiquer, et s’il s’agit de vos amis, vous allez en souffrir. Il faut donc que vous vous habituiez à séparer affect et ambition professionnelle. Le premier espace est celui des échanges et de la rencontre, le deuxième doit uniquement comporter vos idées, vos perceptions et vos objectifs à vous.

Autour du même sujet