Comment sait-on que l’on a la bonne idée d’activité pour son entreprise ? Lorsqu’on en tombe amoureux !

Petite leçon entrepreneuriale tirée du portrait de Delphine Robert, créatrice de Mademoiselle Cartonne.

Lorsqu’elle en parle, Delphine a les yeux qui brille, le sourire aux lèvres. Elle me demande si elle doit emporter un de ses produits pour l’interview. J’ai à peine le temps de répondre que le livre-décor dont elle vient de breveter le procédé est déjà dans le sac.
Durant tout l’échange, il ne sera question que d’elle… Pas de doute, Delphine est tombée amoureuse de lui…

« Depuis que j’ai 18 – 20 ans, j’ai toujours voulu créer mon entreprise mais je n’avais pas l’idée ».
Elle doit avoir une petite quarantaine et l’année dernière, le coup de foudre a eu lieu : « J’ai vu mon fils jouer avec un calendrier de l'Avent de Noël et s’en servir de décor pour ses figurines (…) J’étais visiteur médical… Je me suis dit que c’était « LUI », ce décor d’enfant qui serait le sujet de mon entreprise, c’était évident !». Depuis quinze mois, elles ont emménagées ensemble…
Reste à construire la relation : à Delphine le rôle de lui donner corps, de le façonner, de le mettre en marché… A lui de lui rapporter les revenus nécessaires pour rendre le couple pérenne…
L’identification d’opportunité d’activité (c’est le nom sérieux) est souvent considérée comme la première étape de la démarche entrepreneuriale… Et pourtant, comment sait-on que c’est la bonne idée ? Au regard du temps passé à l’exploiter et à la nécessaire motivation pour surmonter les différentes embuches inhérentes à toute activité entrepreneuriale, l’existence d’une connivence entre l’entrepreneur et son activité est un impératif. Pour autant, comment se crée-t-elle et comment être sure qu’elle va durer ? Petits conseils en jouant de l’analogie entre l’entrepreneur et son compagnon de vie :

1. Ayez confiance en vous pour trouver la bonne !

Le mot anglais parle mieux : Travaillez votre self-esteem. Sans lui, pas de relation durable avec qui/quoi que ce soit ! N’attendez pas que votre idée vous redonne foi en la vie économique ! C’est parce que vous savez ce que vous valez (ni plus, ni moins), que vous pouvez avoir confiance dans l’idée que vous allez identifier.

2. Activez votre radar à idées !

Des idées d’entreprise ou d’activités, il y en a plein… Votre attitude est primordiale et va conditionner votre aptitude à détecter des idées… ou pas !

3. Il existe différents moyens de tomber amoureux d’une idée d’activité

Pour Delphine, c’est le coup de foudre ! Pour d’autres, ce sera une idée à laquelle on repensera, que l’on voudra retrouver, que l’on va enrichir… La séduction sera plus progressive. Parfois, elle peut prendre plusieurs années !

4. A chacun son mode d’engagement avec son idée !

La théorie veut que l’on réalise une étude de marché, construise un business plan… Certains testent leur engagement de cette manière ; d’autres testent en pratique et ensuite officialisent  leur relation après, avec ces mêmes outils.

Autour du même sujet