Les langues étrangères : nécessaire tremplin pour accéder à l’emploi

De nombreuses questions se posent face à la difficulté de trouver un emploi aujourd’hui, notamment en ce qui concerne les jeunes diplômés. Parallèlement, la problématique du bilinguisme est de plus en plus présente.

Maîtriser une seconde langue consiste indéniablement en un avantage concurrentiel face à ses concurrents dans le contexte de mondialisation actuel. Et si parfaire l’apprentissage des langues représentait sur le long terme une plus-value incontestable ?
« Anglais courant exigé » ou encore « très bonne maîtrise du chinois est un plus »… Voici le type de compétences demandées lorsque l’on parcoure les offres d’emploi. Oui, mais c’est bien connu, les français ne sont pas les meilleurs en langues étrangères ! Comment donc postuler à des offres postées par des multinationales et devancer des allemands ou suédois bilingues en anglais par exemple ?
La clé du succès est peut-être de revoir l’apprentissage des langues en France…

17ème sur le rang mondial au niveau du bilinguisme, la France n’est pas la meilleure. Un français sur deux admet ne parler aucune langue étrangère alors que 2/3 de la population mondiale parle plus de deux langues. Cependant, de plus en plus d’actions sont mises en place afin d’optimiser l’apprentissage des langues étrangères.
Tout d’abord à l’école, l’anglais est maintenant obligatoire dès le CE2 (donc à partir de 8 ans) et de nombreuses classes de CE1 l’ont intégré au programme. Actuellement, nous sommes également en pleine génération « Dora l’Exploratrice » : de nombreux parents ont pris conscience de l’importance de la maîtrise de l’anglais pour leurs enfants. De ce fait, les enfants regardent les films et séries en VO, en plus des dessins-animés « d’apprentissage ». Au niveau des jeux c’est le même principe : de plus en plus de jeux éducatifs sont mis sur le marché afin de permettre aux enfants un apprentissage ludique dès le plus jeune âge.
Également, de plus en plus de formations aux langues étrangères existent pour les étudiants et les adultes. Lorsque l'on décide d'apprendre l'anglais à l'âge adulte, c'est souvent pour un objectif précis. De ce fait, la pédagogie utilisée doit être consciencieusement choisie. Avoir au minimum un diplôme d'enseignant reconnu (TESOL, TEFL, CELTA...) et plusieurs années d'expérience est obligatoire pour le professeur choisi! Le but est que ce dernier cherche à tirer vers le haut ses élèves en les immergeant constamment dans la langue d'enseignement et crée un véritable dialogue. Des supports adaptés permettront d'appréhender facilement une nouvelle langue. Vocabulaire spécifique à un secteur d'activité ou général, le professeur doit adapter ses cours en fonctions des besoins exprimés !

Le changement des mœurs, du marché du travail et de la vision de l’éducation permettent à l’apprentissage des langues étrangères de se créer une véritable crédibilité en France. En effet, 92 % des français pensent que l’apprentissage d’une seconde langue est primordial !
Anglais de plus en plus tôt à l’école, garde d’enfants via des nounous bilingues, visionnage de films en VO… L’ensemble de ces actions permettent aux petits français d’être bien préparés au marché de l’emploi qui évolue sans cesse.
Une optimisation de l’apprentissage des langues aujourd’hui va permettre une meilleure compétitivité des jeunes diplômés de demain. Le bilinguisme doit donc faire partie des priorités actuelles en termes d’éducation.

Jeux / BUT