Pourquoi couper les ponts quand vous pouvez créer des liens ?

Si vous voulez à tout prix quitter un poste qui ne vous convient pas pour un autre qui en vaut la peine, alors lancez-vous. Mais étudiez scrupuleusement la façon dont vous allez vous y prendre.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Un des avantages à avoir toujours été entrepreneur, c'est que je n'ai jamais eu à supporter un mauvais patron puisque je n'en ai jamais eu ! Un des inconvénients que beaucoup de monde pourrait y trouver c'est que je n'ai jamais eu l'occasion d'entrer comme une tornade dans le bureau de mon patron et de hurler "je démissionne !" Je conseillerais néanmoins de ne jamais se laisser aller à cet accès de fureur.

Si vous voulez à tout prix quitter un poste qui ne vous convient pas pour un autre qui en vaut la peine (en particulier si vous envisagez de monter votre entreprise), alors lancez-vous. Mais étudiez scrupuleusement la façon dont vous allez vous y prendre. Vous pourriez être tenté de partir la tête haute, fier comme un coq, mais vous risqueriez alors de perdre la possibilité de vivre, plus tard, des moments passionnants avec les collègues que vous quittez. Expliquez votre raisonnement, partagez votre vision du futur et faites l'effort de rester en contact. Qui sait ce que l'avenir vous réserve ?

Je trouve formidable que, chez Virgin, quand des gens talentueux nous quittent, c'est souvent pour créer avec succès leur propre entreprise. Prenez Tony Fernandes par exemple. Il a abandonné sa carrière dans la finance chez Virgin Records pour prendre la tête d'AirAsia. Ou Tom Alexander, qui a quitté Virgin mobile pour donner une nouvelle vie à EE. Ou encore Talli Osborne, ancienne star de Virgin Mobile au Canada qui s'est lancée dans une carrière de coaching en motivation. Tous ont reçu les meilleurs vœux de leur ancien employeur. Nous sommes restés en bons termes, et je suis sûr qu'à l'avenir nous aurons des occasions d'approfondir notre collaboration.

En tant que chef d'entreprise, il est aussi important de ne pas couper les ponts quand vous quittez l'entreprise. Une entreprise est un groupe de personnes, et si vous devez vendre votre activité le bien-être de vos employés devrait être votre priorité. L'exemple qui me vient à l'esprit constitue l'une des décisions les plus difficiles de ma vie. Nous avions fait de Virgin Records le label de musique indépendant le plus important au monde. Je venais juste de signer un contrat avec Janet Jackson et nous étions littéralement ravis. 

Malheureusement, la campagne de dénigrement menée par British Airways affectait durement Virgin Atlantic et je devais mettre en vente la branche musicale du groupe pour injecter des fonds dans notre compagnie aérienne et lui donner un poids suffisant pour survivre. Je me suis retrouvé à parcourir Ladbroke Grove à Londres en larmes, un chèque de 1 milliard de dollars dans la main. Pourtant, je savais au fond de mon cœur que c'était la bonne décision, et le succès de Virgin Atlantic et du groupe dans son ensemble qui s'est ensuivi (sans parler du déclin du label qui a racheté Virgin Records) montre que c'était la chose à faire.

C'était incroyablement difficile de quitter le monde de la musique après de si belles années, surtout parce que je laissais derrière moi beaucoup de personnes merveilleuses. Mais plutôt que de disparaître comme un voleur, j'ai fait le tour du bureau en serrant tout le monde dans mes bras, et je suis resté en contact avec bon nombre des employés. Virgin EMI fait toujours partie de la famille Virgin, et après quelques années compliquées, le label affirme de nouveau sa position sur le marché. En 2013, nous avons célébré 40 ans d'innovation et depuis le label est allé de réussite en réussite, et a gagné le prix Record Company of the Year. Le label prend sous son aile des artistes importants, de Emeli Sandé à Bastille et de Laura Marling à Jake Bugg.

J'étais à New-York à la fin de l'année dernière et j'ai vu un logo Virgin sur un immeuble de bureau. Je me suis promené autour pour voir qui passait dans le coin et j'ai rencontré quelques anciens membres de Virgin Records, qui avaient travaillé avec nous pendant des années. Ils adoraient la marque et la musique, ils aimaient l'esprit de l'entreprise (et ce poster de Mick Jagger !)

Si nous avions coupé les ponts dans les années 80, cette rencontre impromptue n'aurait jamais eu lieu.

Alors, pensez-y à deux fois avant de couper les ponts ; vous devriez créer des liens, au contraire !


Images tirées de Virgin.com 

Traduction par Manon Franconville, JDN.

Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici

Autour du même sujet