La fatigue psychique, le mal de l'esprit

Corps et esprit sont liés. Dans un même mouvement, l’un et l’autre s’influencent. La fatigue que nous ressentons parfois est loin d’être uniquement physique, elle peut tout aussi bien être psychique. Comment se reposer par le corps et l’esprit ?

La fatigue psychique est une forme de fatigue pernicieuse qui s’installe petit à petit. Impression d’être harassé, irritabilité, émotions exacerbées… Ce type d’épuisement nous donne souvent l’impression que nous n’avons plus la maîtrise sur notre environnement et sur nous-même.  Tout semble plus lourd qu’à l’accoutumée. Souvent, des heures de sommeil ne suffisent pas pour se reposer. L’impression de fatigue est constante

Parfois elle vient à la suite d’un choc émotionnel ou d’un contexte de vie stressant. Trop grande pression au travail, incidents vécus comme un traumatisme,  environnement professionnel ou affectif stressant. Cela peut aussi précéder un burnout ou des problèmes relationnels professionnels ou autres.  De manière très simple, nous pourrions dire que la fatigue psychique peut faire suite à tout évènement ressenti par l’individu comme problématique. Identifier ce type de fatigue est déjà un premier pas vers un repos intérieur.


Comprenez vos émotions  

Ce type de fatigue à avoir avec les émotions. Nous nous sentons beaucoup plus soumis à nos ressentis premiers. Colère, agacement, émotivité, tristesse, mélancolie. Toutes nos émotions négatives prennent plus de place. Les positives, elles, ne marquent plus vraiment nos journées. Nous sommes donc bien plus soumis à nos émotions négatives. Pour commencer à sortir de ce cercle vicieux, observez vos émotions journalières.  Si elles sont quotidiennement exacerbées, et que vous êtes dans des hauts et bas continuels, c’est soit la conséquence de votre fatigue psychique, soit la cause de votre fatigue psychique mais dans tous les cas réussir à maîtriser vos émotions du côté du positif vous offrira un repos intérieur, et atténuera votre sensation d’épuisement.

Comment maîtriser ses émotions ? En premier lieu, ne vous laissez pas aller continuellement à raisonner dans la noirceur des impressions négatives.  Il est toujours possible de faire un pas de côté. Cherchez des voies de sortie à vos pensées négatives ou anxiogènes. Si par exemple vous avez l’impression que dans le cadre de votre profession vous êtes surchargé de travail et que vous n’y arriverez pas, ou que votre boss est despotique, ou tout autre constat négatif, n’arrêtez pas votre raisonnement au simple fait.  Raisonnez vers la recherche de solution. Qu’entendons-nous par là ? Souvent nous nous enfermons pas à pas dans nos pensées négatives. Nous focalisons sur ce que nous vivons d’anxiogène. Or, tout instant peut porter en lui un peu de lumière, d’avancement, de tranquillité ou de paix. Apprenez à chercher dans toute sensation négative, les moyens d’en sortir. Plus vous saurez gérer vos "crises de négativité" moins vous les subirez.


Soyez concentré  

Souvent la fatigue psychique impacte notre capacité instinctive à la concentration. Professionnellement parlant, il est plus difficile de rester concentré et souvent des moments de somnolence nous submergent.  Or moins nous sommes concentrés sur nos activités journalières plus nous sommes dissipés et nos fils de pensées vont dans tous les sens y compris dans nos zones d’ombres. Et tout d’un coup, notre monde professionnel ne se résume pas qu’à notre fonction mais nous nous attardons sur les rivalités ambiantes, le bruit insupportable ou le temps qui ne passe pas. Tout devient gênant. Or, si vous gardez les yeux fixés, concentré, sur ce que vous produisez, le monde extérieur devrait prendre moins de place. Il faut donc retrouver cette capacité à la concentration. Cherchez à instaurer dans vos journées des moments où vous vous concentrez sur quelque chose qui vous fasse du bien.  Que cela passe par un sport, de la méditation, l’écriture, la lecture ou toute tâche entre vous et vous même. Le but ? Vous retrouver seul avec vos pensées, votre individualité et votre temps à vous, dans un moment de calme. Car il y a une règle d’or à retenir. La paix intérieure amène à la paix autour de vous. La paix autour de vous amène à la paix intérieure. Il y a une interdépendance entre vos deux environnements. Ce que vous cherchez à l’intérieur de vous, nourrissez-le par un contexte de vie qui en permet l’émergence. Ce que vous cherchez à l’extérieur de vous, commencez à le visualiser dans votre for intérieur.


Prenez soin de votre corps  

Cette interdépendance nous la retrouvons aussi dans ce lien corps et âme qui nous habite tous.  Ce que nous faisons de notre corps, ce que nous ingérons au jour le jour n’impacte pas uniquement notre forme physique mais bel et bien notre état intérieur. Apprenez à entendre et écoutez vos besoins corporels. Des besoins d’équilibre, de paix, et de douceur.

Si tous les jours vous êtes soumis à des tensions, stress, et sensations désagréables, c’est par l’esprit que votre corps en est affecté et que s’ensuivent somatisation et conséquence physiologique. Il en est de même pour votre corps. Lorsque vous ne le nourrissez pas bien, que vous ne faites pas d’activité sportive ou que vous menez une vie sans prendre soin de votre bien-être physique, c’est votre force mentale qui en sera impactée, vos émotions, votre rapport au monde. Et la science prouve ce fait de manière très simple. La plupart des pathologies liées à l’alimentation, carence en fer ou manque de vitamine par exemple, influent sur le caractère de l’individu. Irritabilité, et mélancolie en sont une des conséquences. Deux symptômes que nous retrouvons aussi dans la fatigue psychique. Que ce soit par le corps ou par l’esprit, d’une certaine manière, vous vivez ce que vous vous faites subir.

Il n’y a pas un équilibre qui conviendrait à tous les individus de ce monde, mais chacun individu à un équilibre qui lui est propre. Prenez le temps de le chercher. Observez ce qui vous fait du bien, ce qui vous motive, ce qui vous pousse à l’avancement. Ne soyez pas uniquement des êtres professionnels, ou simplement dans vos fonctions parentales, familial ou autre,  cherchez toujours à avoir des espaces à vous, temps précieux où vous prenez soin de votre esprit et de votre corps.

Sortir d’un état de fatigue psychique met du temps, le temps du corps et de l’esprit dans un même mouvement. C’est donc l’opportunité d’apprendre à vivre autrement, en prenant en compte cette donnée : nous ne sommes pas dans une dualité corps et esprit, mais dans une synergie, apprenons à prendre soin de notre quotidien. 

Autour du même sujet