12 conditions pour bien pratiquer l'holacratie

L'holacratie est un mode d'organisation qui a le vent en poupe. Mais pour la pratiquer vraiment, il existe quelques conditions qu'il faut absolument respecter.

Méthode agile, lean management, entreprise libérée font aujourd’hui partie du vocabulaire de beaucoup. Dans ce contexte, l'holacratie propose une alternative complète à l’organisation classique basée sur un système d’organisation horizontal, où le dirigeant abdique son pouvoir et où chacun est autonome et responsable, guidé en cela par la raison d’être de l’entreprise, connue et partagée par tous.

Mais passer en Holacratie n’est pas une démarche anodine. Elle implique un investissement lourd en termes de temps, d’énergie, de matière grise et d’argent. Véritable démarche globale, elle ne peut être adoptée partiellement. L'Holacratie est tout sauf une démarche, "à la carte". En bref, soit vous la pratiquez vraiment , soit vous ne la pratiquez pas !

Voici 12 signes qui vont vous permettre d’évaluer le chemin qu’il vous reste à parcourir.

Vous avez signé la Constitution

Signer la Constitution est l’acte fondateur de l’entrée en Holacratie. 

Vous connaissez et maîtrisez la Constitution

Celle-ci est au cœur de votre pratique d’Holacratie. Elle est le socle sur lequel toute l’organisation repose. Même si vous ne la connaissez pas par cœur, vous savez vous y référer et naviguer dedans.

Vous utilisez un logiciel Holacratie

Deux logiciels existent : GlassFrog et holaSpirit. Véritables logiciels spécifiques, ils vous permettent de définir, cartographier, visualiser et faire évoluer la gouvernance qui caractérise votre organisation.

Le pouvoir est légitime, si et seulement si explicité dans la gouvernance

Avec l'holacratie, un pouvoir est le résultat d’une responsabilité, d’un rôle. Il est parfaitement identifié et connu de tous. Il n’a rien d’implicite. Plus de "héros" ou d’historique qui vaille.

5 Vous tenez régulièrement des réunions de triage et des réunions de gouvernance

La pratique de l'holacratie se caractérise par la tenue régulière de deux réunions clés : La réunion de triage est opérationnelle. Les équipes s’y synchronisent, traitent et débloquent les éventuels freins. La réunion de gouvernance qui vise elle à adapter et optimiser en permanence l’organisation, les interactions des équipes. Facilitée par un Facilitateur, son processus doit être suivi rigoureusement, en ligne avec la constitution.

Chacun traite ses "tensions"

La tension est un concept clé en Holacracy. Elle peut correspondre à un problème ou une opportunité que le collaborateur identifie. Avec l'holacratie, chacun est responsable de lui-même. Nul ne le fait à sa place.

Le rôle de  Premier Lien prend moins de 10% du temps

Fini le management à plein temps. Chacun s’épanouit dans sa zone de talent, est en charge d’un travail opérationnel. Dans cette organisation, le Premier Lien est la courroie de transmission, il incarne la membrane de son cercle. Ce rôle lui prend moins de 10% de son temps.

 Chacun est responsable

Rien de plus simple. En matière de management, chaque collaborateur gère en toute autonomie et en toute responsabilité ses actions, ses projets, ses tensions et ses rôles.

9 Chaque collaborateur est en charge de plusieurs rôles

Modèle d’organisation horizontale, l'holacratie permet aux collaborateurs de prendre en main des missions, des "rôles" qui correspondent à une expertise ou à une opportunité. Le nombre de rôles pris en charge est extrêmement varié d’une entreprise à l’autre, d’un collaborateur à l’autre.

10 Le Second Lien assiste aux réunions du super-cercle

Le rôle du "Second Lien" est de remonter les tensions qui sont celles des membres des "sous-cercles" et qui dépassent leur autorité. Le "super-cercle" est le lieu où ces tensions sont résolues. Ce n’est plus le manager qui prend en charge les tensions à la fois de ses chefs et de ses équipes. En dissociant les deux par un système de double lien, cela permet un meilleur traitement des tensions, avec une bi-directionnalité.

11 Les processus financiers et RH sont "encodés"

Chaque processus identifié fait l’objet d’une définition claire, transparente, dont on ne peut déroger. Participation des collaborateurs aux processus de décision en matière de politique salariale par exemple.

12 Vous avez investi du temps et de l’argent

Faire passer votre organisation en Holacratie est tout sauf une décision à prendre à la légère. L’ensemble de votre organisation, de ses processus est impliqué. Pour mener à bien ce chantier, il va vous falloir travailler, convaincre, investir dans des outils, formations, du conseil. Une transformation qui va donc prendre des années et, forcément, coûter de l’argent. Mais le jeu en vaut évidemment la chandelle !

Autour du même sujet

Annonces Google