Pourquoi la cooptation en entreprise connait-elle un si grand succès ?

La cooptation est un mode de recrutement qui consiste à recommander une personne de son réseau pour un poste de son entreprise. On parle également de recrutement participatif ou de parrainage. Cette méthode représenterait d'ailleurs 37% des recrutements de cadres en France selon l'Apec.

Pourquoi la cooptation connait-elle un si grand succès ?

C'est d’abord une pratique en lien avec le monde actuel. Le développement des réseaux sociaux permet aux collaborateurs de partager largement avec leurs contacts professionnels et ainsi de transmettre et repérer les profils qui pourraient correspondre aux besoins de leur entreprise. L’avantage principal à la clé pour le coopteur est le moyen facile d’améliorer son revenu par des primes ou autres avantages non négligeables (voyages, cadeaux high tech, …)

Cooptation : mode d‘emploi

Le principe de la cooptation repose sur la large diffusion d’offres d’emploi par les salariés d’une entreprise, auprès de profils ciblés et qualifiés. Pour cela, il est important de se positionner sur un marché gris, c’est à dire non public. Les coopteurs deviennent en quelque sorte chasseurs de tête. Au-delà de recommander des "amis", les coopteurs professionnalisent de plus en plus leur démarche et peuvent recommander des personnes de leur communauté métier sans pour autant les avoir rencontré mais seulement pratiquer via des partages de best practices, d’échanges sur les forums de discussion.
Le premier cercle de diffusion est donc celui du réseau professionnel des salariés. Il ne s’agit pas seulement d’un post via les réseaux sociaux mais d’une mise en relation unique, personnalisée et personnelle avec les candidats. Aussi, fleurissent sur les réseaux de nombreux posts avec les mentions : "Contactez-moi en message privé ou sur mon mail …." . Les coopteurs s’engagent personnellement dans la relation et cela apparaît plus engageant et plus attractif pour le futur candidat.

Les avantages pour l’employeur

Le coopteur aura le souci de recommander des profils de qualité car sa crédibilité est en jeu au sein de son entreprise.
Le coopteur connaissant bien le type de compétences recherchés par son employeur, les profils recommandés sont en général pertinents, expérimentés et bien ciblés par rapport au besoin, à la culture et aux valeurs de l’entreprise.
Le recrutement est un véritable investissement en temps et en argent. La cooptation permet de faire des économies, puisqu'elle permet d'obtenir des candidatures qualifiées à moindre coût. Le tri de centaines de CV  et de lettres de motivation est écarté et ainsi le temps est minimisé dans le traitement des  candidatures.

Les avantages pour le coopteur 

Afin d'inciter les collaborateurs à recommander un candidat de leur entourage, les entreprises proposent une prime de cooptation. Au sein de ma société Expertime, la prime varie de 1200 à 1500 euros selon la séniorité du profil recruté. Certaines sociétés offrent des voyages ou autres avantages en nature très appréciés par les employés. En général, le nombre de cooptations n’est pas plafonné. Le collaborateur disposant d’un bon réseau peut facilement coopter plusieurs profils dans l’année.

La cooptation au-delà de l’entreprise

On se souvient de la fameuse story de la DRH de Michel et Augustin dans le métro avec cette phrase "Est-ce que quelqu'un connait quelqu'un qui cherche un job ?". Ce coup de publicité peut être interpréter à la fois comme une campagne Marketing de Marque et une campagne RH Recrutement.La cooptation peut donc s’étendre au-delà de l’entreprise. L’avantage est de pouvoir élargir son programme de cooptation à tous les internautes car il s’agit bien là d’une campagne avant tout virale sur internet. Toutefois, il peut y avoir une perte de qualité, notamment dans l’adéquation de compétences et des valeurs de l’individu en lien avec la société. La cooptation, c’est avant tout une affaire de personnalisation et de recommandation.Nouveau phénomène : des plateformes de cooptation "externes" telles que Coop’time et Keycoopt sont apparues ces dernières années. Ces plateformes profitent du développement de l’économie collaborative. C’est un moyen comme un autre d’augmenter ses revenus. Certains chasseurs de tête en freelance, qui bénéficient d’un riche carnet de contacts, ont bien compris l’utilité de ces plateformes pour proposer des profils en adéquation aux postes proposés.

La cooptation, un bel avenir

Le recrutement par cooptation, plus rapide, plus qualitatif et moins coûteux qu’un recrutement classique est dans l’air du temps et semble une tendance durable.A l’heure de l’explosion du partage collaboratif et de l’ubérisation, la cooptation étend son périmètre au-delà des frontières de l’entreprise. Les salariés ne sont plus les seuls coopteurs ; des personnes externes à l’entreprise peuvent être amenées à proposer des profils contre rémunération, via des plateformes intermédiaires.

Cette nouvelle économie doit se pratiquer avec quelques règles, pour éviter toutes dérives qui offriraient moins de qualité et d’éthique.

Autour du même sujet

Annonces Google