Transformation numérique : une affaire d’ADN avant tout

Si l’élément technologique est une clé de la révolution numérique, il est indispensable de s’intéresser à l’ADN de l’entreprise c'est à dire sa culture, son mode de management et sa stratégie.

Envisager une transformation de l’entreprise, faire bouger les lignes en interne comme en externe (vis-à-vis du marché, des clients, des réseaux de distribution ou sur le web, les start-up innovantes) revient à en modifier les interfaces, la chaîne de valeur, la relation avec les acteurs de son écosystème. Mais aussi à changer d’écosystème, de marchés, de clients.

La culture, clé de voûte de l’organisation

Aucune entreprise de taille conséquente n’a une culture unique : chaque département, chaque métier, chaque filiale a une sous-culture qui lui est propre mais qui pour autant reste portée par la culture du groupe. Cet ADN du groupe est le point central du bon fonctionnement de l’entreprise. Toutes les sous-cultures doivent être au service de la culture du groupe. Sinon, le risque est grande de voir apparaître des dissensions et des divergences.

Le modèle des relations et interactions en interne et avec son écosystème ont une influence structurante sur le fonctionnement de son organisation. Nous pouvons même considérer que ce modèle de relations est le paramètre qui définit le mieux l’organisation et prévaut sur tout autre facteur. Puisqu’il a permis jusque-là à l’entreprise de se construire, se développer, parfois même survivre. En bref, d’être résiliente.

Think global, act local

Pour opérer une transformation effective et pérenne, la culture d’une entreprise est bien "Le Cœur" du sujet. Aussi il est crucial de que la stratégie de l’entreprise  soit alignée avec sa culture, qui constitue son ADN.

La transformation d’une entreprise ne pourra que passer par sa gouvernance, Pour emmener l’ensemble de l’entreprise, le management doit clairement penser, communiquer et partager un projet, articuler une stratégie.

Sans une vision claire sur la motivation, la destination, sans l’exemplarité de la direction et sans un alignement avec la culture de l’entreprise, il est illusoire d’imaginer une mise en mouvement réussie : un CAC40 qui opère sa transformation ; nos entreprises historiques, les belles ETI, qui cherchent à se réinventer ;  les entreprises innovantes, toutes ces start-up soutenues de la FrenchTech, dont le Graal est de réussir leur scale-upisation pour rejoindre le club des licornes.

Alors que nous vivons une mutation profonde de la société et des modèles économiques, portées par un vecteur technologique galopant, cette question d’alignement permanent "Culture – Stratégie – Leadership" apparait comme une évidence tant pour porter la performance des résultats de l’entreprise, que pour soutenir sa transformation, la rendre agile et résiliente dans la durée.

Autour du même sujet