Auto-entrepreneur et salarié : comment concilier les deux ?

Être auto-entrepreneur et salarié dans le même temps est un moyen de plus en plus fréquemment utilisé par des employés pour obtenir un revenu mensuel supplémentaire, d'autant que le revenu d'activité n'affecte jamais le montant du salaire.

Peut-on être auto-entrepreneur quand on est salarié ?

Le statut de l'auto-entrepreneur a été créé en 2008 dans le but de faciliter la création des petites activités entrepreneuriales. Ce dispositif s'adresse notamment aux salariés qui souhaiteraient démarrer leur petite entreprise en parallèle de leur travail salarié. Le cumul des statuts d'auto-entrepreneur et de salarié est donc possible, en prenant en compte le fait que l'employé est tenu à un principe de loyauté envers son employeur, à savoir qu'il ne doit pas lui faire concurrence avec sa nouvelle activité.
L'auto-entrepreneur et salarié privé doit vérifier s'il existe une clause d'exclusivité et/ou une clause de non-concurrence dans son contrat de travail. Une clause d'exclusivité interdit au salarié d'exercer n'importe quelle autre activité professionnelle pendant toute la durée de son contrat de travail. Cette clause est inapplicable pendant un délai d'un an en cas de création d'entreprise, période de tolérance admise par la loi. Une clause de non-concurrence interdit au salarié d'exercer quelconque activité portant atteinte aux intérêts de son ancien employeur après la rupture d'un contrat de travail. Elle est néanmoins soumise à plusieurs conditions pour être valable.
L'interdiction d'exercer une activité privée lucrative qui s'applique habituellement aux agents de la fonction publique ne concerne toutefois pas le statut de l'auto-entrepreneur dont les salariés du public peuvent donc profiter.

Le montant de son salaire baisse-t-il lorsque l'on devient auto-entrepreneur ?

Le montant de son salaire ne baisse évidemment pas lorsque l'on devient auto-entrepreneur puisque le salaire régulier est totalement indépendant des autres activités. L'auto-entrepreneur et salarié bénéficie donc de deux sources de revenus distinctes : le salaire qu'il reçoit en tant qu'employé, et le revenu de son auto-entreprise.
À terme, l'auto-entrepreneur et salarié peut voir son auto-entreprise devenir son activité principale et donc sa source de revenu principale, et son salaire n'être plus que le revenu de complément. Il existe néanmoins un plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser lorsque l'on bénéficie du statut d'auto-entrepreneur.

Être auto-entrepreneur et salarié : comment est-on imposé ?

L'auto-entrepreneur et salarié cotise en termes de charges sociales sur les deux tableaux : au niveau de ses revenus de salarié et au niveau de ses revenus d'entrepreneur. Ces deux types de revenus devront être déclarés et seront soumis au paiement d'impôts. À noter que l'auto-entrepreneur et salarié reste affilié au régime salarié de son assurance maladie-maternité.

Auto-entrepreneur

Annonces Google