Travailler en Belgique

Travailler en Belgique n'exige pas de permis de travail pour les Français. À 8,6 %, le taux de chômage est moins élevé qu'en France et les salaires peuvent apparaître plus intéressants.

Travailler en Belgique et vivre en France : impôts et droits au chômage

Une personne de nationalité française, vivant en France et travaillant en Belgique, n'a pas besoin de permis de travail ; elle doit simplement s'inscrire auprès du service des étrangers de la commune dans laquelle est située l'entreprise, ce qui lui permettra d'obtenir une carte de ressortissant de l'UE, valable 5 ans et renouvelable. Pour ce qui est de la fiscalité, le régime de travailleur frontalier n'existe plus. Les impôts sont désormais payés en France, mais il faut aussi obtenir l'exonération d'impôt belge. Quant aux droits au chômage, la perte de son emploi en Belgique permet seulement le versement de l'allocation temporaire d'attente (ATE).

Le salaire en Belgique

Si le Smic n'a pas d'équivalent en Belgique, chaque branche professionnelle fixe un salaire minimum via des conventions collectives de travail. Ce salaire minimum varie entre 1 300 et 1 500 euros brut, alors que le salaire moyen est de 2 500 à 3 000 euros, brut également. Les augmentations de salaire, qui suivent généralement celles du coût de la vie, sont elles aussi fixées par convention. Le 13e mois est courant en Belgique et certains employeurs accordent même un 14e mois, appelé prime de Noël ( à ne pas confondre avec la prime de Noel française qui est versée aux allocataire du RSA et de la prime d'activité). En revanche, les congés payés donnent droit à 85 % du salaire et non 100 %.

Travailler avec un diplôme français en Belgique

Les diplômes français sont reconnus en Belgique à condition d'obtenir une équivalence. Comme pour toutes les autorisations et formalités administratives dans ce pays, la demande doit être faite auprès des services régionaux : services des équivalences en Wallonie, ministère de l'Enseignement et de la Formation pour la communauté flamande, ministère de la communauté germanophone dans le troisième cas.

Les offres et le recrutement en Belgique

Depuis la France, Pôle emploi international ou encore Eures est susceptible de proposer des offres en Belgique. Son équivalent en Wallonie est le Forem, mais on peut aussi chercher un poste sur Internet, via le portail européen de l'emploi, des sites d'offres d'emploi comme Monster ou Moovijob, ou des cabinets de recrutement.

Expatriation

Annonces Google