Le crédit congé révisions

Nombre d'étudiants se voient dans l'obligation d'exercer une activité pour subvenir à leurs besoins. Le crédit congé révisions, amendement de la loi Macron, prévoit quelques jours de congé supplémentaires pour ces collaborateurs particuliers, afin de leur permettre de préparer leurs examens.

La définition du crédit congé révisions

Le crédit congé révisions est un amendement de la loi Macron, adopté le 12 mai 2015. Il a pour objectif de permettre aux étudiants salariés de bénéficier de 5 jours de congé supplémentaire par semestre universitaire, dans le but de préparer leurs examens. Ce congé doit être pris dans le mois précédent les épreuves. Ce dispositif permet d'améliorer les chance de réussite pour les étudiants qui travaillent pour pour financer leurs études dans l'enseignement supérieur. Si cette mesure marche pour les contrats étudiants, les CDI ou les CDD, elle ne s'applique pas à un contrat d'apprentissage.
La Fédération des Associations Générales Étudiantes, qui avait sollicité le gouvernement à ce sujet au mois d'avril, se dit satisfaite de cette disposition. Cependant, rien n'est précisé pour l'instant sur la marge de manoeuvre de l'employeur. De plus, les sénateurs n'ont pas retenu le maintien de salaire, prévu dans la version initiale de la loi Macron. Les étudiants qui choisissent de prendre ce congé subiront donc une baisse de salaire évaluée à une centaine d'euros par mois. Certains d'entre eux risquent donc d'en souffrir.
Après l'adoption de la loi Macron par l'Assemblée nationale, le Sénat s'est penché sur cette disposition. Il a alors voté, le 12 mai 2015, une version très libérale, qui devra également satisfaire l'Assemblée avant d'être adoptée définitivement.

Les conditions pour en bénéficier

Dans la version actuelle, l'amendement 627, prévu par Dominique Gillot, sénatrice socialiste, accorde 5 jours de congé supplémentaires par tranche de 60 jours travaillés, pour tous les étudiants, boursiers ou non. Ceux-ci devront justifier d'une inscription valide et en cours au sein d'un établissement de l'enseignement supérieur, ainsi que de la date de leurs examens. Pour être valide, ce congé doit être pris un mois avant le début des examens. Pour bénéficier du crédit congé révisions, les étudiants devront également travailler au moins à mi-temps, pour une durée minimale à préciser.

Formation étudiante

Annonces Google