Le financement participatif

Popularisé au cours des années 2000, le financement participatif est un moyen mis à la disposition du grand public pour aider à financer différents types de projets. Voyons précisément de quoi il s'agit.

Comment fonctionne le financement participatif ?

Le but du financement participatif est de mettre en relation des porteurs de projets qui souhaitent trouver des sources de financement et des épargnants qui souhaitent apporter leur aide ou investir dans un projet. La plateforme de mise en relation se rémunère en prélevant un pourcentage sur le montant total alloué aux porteurs de projet. Ce pourcentage varie généralement entre 5 % et 12 %. Alors que le concept de mise en relation existe depuis très longtemps, c'est avec l'essor des nouvelles technologies, et notamment Internet, qu'il s'est popularisé. Le financement de projet peut prendre différentes formes :
- dont sans contreparties financières. Cette technique peut cependant donner lieu à différentes sortes de contreparties non financières comme l'octroi de billets gratuits, l'accès à un club privé, un objet... ;
- prêts avec ou sans intérêts : depuis le 1er octobre 2014, les banques et autres établissements financiers ne disposent plus du monopole pour l'octroi de prêts avec intérêts ;
- achat de titres ou parts sociales de l'entreprise. L'entreprise peut proposer une rémunération de l'épargnant par le biais de dividendes.

Quels projets peuvent faire l'objet d'un financement participatif ?

Si le financement participatif s'est démocratisé par le biais des projets culturels (musique, cinéma, spectacles) et de nombreux domaines sont aujourd'hui concernés.
- la création d'entreprise : le financement participatif a permis à de nombreux créateurs d'entreprises de débuter leur affaire grâce à un apport en capital amorçage. Dans ce cas de figure, ce système de financement constitue une évolution du rôle de business angel ;
- les jeux de société et les jeux vidéo ;
- la mode ;
- l'immobilier ;
- le sport ;
- les actions caritatives.

Quelles sont les principales plateformes de financement participatif ?

De nombreuses plateformes de financement participatif ont connu le succès ces dernières années. C'est le cas notamment de My Major Company pour la musique. Mais on peut aussi citer les plateformes suivantes :
- Myfashionline et Iamlamode pour la mode ;
- SEAR, United Donation, Ecobole ou encore Arizuka pour les projets solidaires ;
- Smart Angels, Afexio ou Finance Utile pour les projets de soutien à la création d'entreprise ;
- Weplaysport pour le sport.

Quel est l'encadrement juridique du financement participatif ?

Afin de réglementer la pratique du financement participatif, les pouvoirs publics ont élaboré l'ordonnance 2014 559 en date du 30 mai 2014. Ce texte, entré en vigueur le 1er octobre de la même année, impose la création de deux statuts différents pour les acteurs du financement participatif.
- l'intermédiaire en financement participatif : ce statut s'applique aux activités de financement et il est régi par l'article L 548-2 du Code monétaire et financier ;
- le conseiller en financement participatif : ce statut concerne les activités d'investissement et il est réglementé par l'article L 547-1 du Code monétaire et financier.

Quelques exemples de projets financés par le financement participatif

Plusieurs projets de financement participatif ont connu un important succès. C'est par exemple le cas du financement de l'album du chanteur Grégoire financé par le biais de la plateforme My Major Company. En 2012, le documentaire Inocente est le premier film financé par le financement participatif à avoir obtenu un oscar.

Création d'entreprise