TMS : les troubles musculo-squelettiques

Les troubles musculo-squelettiques sont en France la première cause de maladie professionnelle. L'évolution de ces maladies multifactorielles peut tendre vers un état de handicap plus ou moins invalidant. Liées aux conditions de travail, les TMS comme la lombalgie, l'épicondylite ou encore les tendinites et sciatiques - entre autres - doivent faire l'objet d'une prévention.

Qui concernent-elles ?

Les TMS affectent hommes et femmes de tous âges, et tous les secteurs professionnels sont touchés. Les facteurs de risques sont à la fois individuels comme la sensibilité à un geste répétitif qui varie d'un individu à l'autre, et environnementaux. Ces derniers englobent la répétitivité d'un mouvement, son intensité et les efforts qu'il nécessite pour être effectué, la fatigue posturale, le rythme de travail. Enfin, les facteurs psychosociaux comme le stress au travail ont également une incidence sur la survenue des troubles musculo-squelettiques.

Les TMS se développent-elles ?

L'évolution des troubles musculo-squelettiques est encore mal connue, les mécanismes mis en cause étant extrêmement divers. Toutefois, l'un des plus importants est la surutilisation de la colonne vertébrale et/ou des membres inférieurs et supérieurs. À cela s'ajoute le fait que le rythme de travail imposé par un contexte économique défavorable ne permet pas à l'organisme de récupérer. Il en résulte une évolution des troubles menant à plus ou moins long terme à une situation de handicap irréversible. On constate une évolution constante du nombre de cas de TMS.

TMS et maladies professionnelles

Enjeu majeur de santé au travail, les TMS représentent, en France, 4 maladies professionnelles (MP) reconnues sur 5. Autrement dit, sur les 112 MP reconnues par le régime général, les TMS sont de loin la maladie professionnelle la plus représentée. Elle est inscrite au tableau des MP no 57 pour le régime général et au tableau no 39 pour le régime agricole. Les troubles musculo-squelettiques sont générateurs d'un absentéisme régulier et en constante augmentation qui est dû à des arrêts de travail.

Prévention des TMS

Pour l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), la prévention des TMS est une priorité. Enjeu d'importance pour le bien-être des personnes concernées, elle est tout aussi bénéfique à l'entreprise. Elle implique la gestion des risques, la diminution de la cadence de travail, une amélioration de l'environnement professionnel à savoir par exemple l'aménagement du poste de travail. Des efforts sont préconisés également quant au climat social de l'entreprise qui englobe le stress au travail, la solidarité entre les employés ou encore l'autonomie.

Santé au travail

Annonces Google