2,7 % d'augmentation pour les Français en 2010 : les salaires repartent

Les entreprises européennes reprennent confiance. C'est le constat qui ressort de l'enquête prospective annuelle d'ECA International sur les salaires dans le monde. Ainsi, les augmentations qu'elles accordent devraient être en moyenne supérieures de 50 % à celles de 2009. Pour la France, les prévisions s'établissent à 2,7 %, contre des augmentations de 1 % effectivement accordées en 2009. Seules 7 % des entreprises hexagonales envisagent de geler les salaires en 2010, contre 41 % cette année.

Ces chiffres sont ainsi plus optimistes que pour les Allemands et les Espagnols (+ 2,5 % d'augmentation en 2010) mais en retrait par rapport aux Britanniques et aux Italiens (+ 3 %). C'est en Europe de l'Est que les plus fortes hausses de salaires sont cette année encore attendues (+ 5 %), emportées par les rémunérations russes (+ 10 %), bulgares (+ 7 %) et roumaines (+ 6 %). Si l'on considère l'impact de l'inflation, cependant, le tableau est moins rose pour les salariés de ces pays, à l'instar des Russes qui ne touchent plus que 0,1 % d'augmentation en réel.

Dans le reste du monde, les Etats-Unis reprennent aussi de la vigueur : + 3 % contre 1,5 % en 2009. Le Japon rejoint en revanche la Suède et le Portugal dans le groupe des pays où les hausses de salaires seront les plus faibles (2 %).

Europe