Salaire, emploi... Hommes et femmes restent inégaux au travail

Salaire hommes et femmes Selon l'Insee, l'égalité professionnelle entre les sexes est loin d'être atteinte en France. Etat des lieux en chiffes.

A l'occasion de la journée de la femme, l'Insee publie le 8 mars 2013 une étude complète sur les inégalités entre les hommes et les femmes dans le monde du travail. Principal symptôme de ces différences : les écarts salariaux. Systématiquement défavorables à la gent féminine, ils varient cependant selon les employeurs.

#~1~#

Le constat de l'Insee est formel : dans le secteur privé, les femmes restent nettement moins bien payées que leurs homologues masculins. En 2010, un homme percevait un salaire 32% supérieur à celui d'une femme. Une inégalité qui se réduit légèrement lorsque l'on compare le salaire horaire : l'écart entre hommes et femme s'établit à 19%.

Cet différence a cependant tendance à se réduire au fil des ans. Mais l'évolution est lente : les inégalités de revenu salarial et de salaire horaire ont simplement baissé de 2 points en quinze ans.

salaire homme femme
Les inégalités salariales entre hommes et femmes selon l'Insee. © JDN
#~3~#

Les différences de rémunération selon le sexe au sein du monde du travail varient en fonction du domaine d'activité. Dans les grandes lignes, l'industrie se montre plus égalitaire que le tertiaire : l'écart de salaire entre hommes et femmes y est de 18,8%, contre 27,5% dans le monde des services.

Selon les secteurs, les différences de traitement peuvent varier du tout au tout. Dans les industries de l'électricité, du gaz et de l'eau, tout comme dans le BTP, les écarts de revenus salariaux sont inférieurs à 9%. A l'inverse, dans la banque et l'assurance, les hommes gagnent en moyenne 43,6% de plus que les femmes, record absolu. Paradoxe : dans ce secteur, les femmes travaillent en moyenne un jour de plus que leurs homologues masculins.

secteurs 2
Les inégalités entre hommes et femmes dans l'industrie et le tertiaire selon l'Insee. © JDN
#~5~#

Si les inégalités de salaire entre femmes et hommes sont moins importantes lorsque l'on prend en compte le salaire horaire et non l'ensemble des revenus salariaux, c'est que les premières travaillent moins longtemps que les seconds dans une année.

En moyenne, les femmes réalisent 13% d'heures de travail en moins. Mais là encore, l'écart tend à se réduire. En 2003, la différence était de 18%.

temps
Les inégalités de temps de travail entre hommes et femmes selon l'Insee. © JDN
#~7~#

L'inégalité professionnelle entre travailleurs et travailleuses se retrouve aussi dans le prisme de la catégorie socio-professionnelle (CSP). Chez les cadres, les femmes parviennent péniblement à représenter un tiers des effectifs en 2010. A l'inverse, les employés restent en grande majorité des employées (à plus de 70%). Si les professions intermédiaires constituent la CSP la plus mixte, le monde ouvrier reste un bastion masculin. Ce dernier phénomène se renforce d'ailleurs au fil du temps.

#~9~#

De manière générale, la fonction publique se montre plus égalitaire que le secteur privé. Les différences de salaires selon le sexe y sont plus faibles qu'ailleurs. Alors que les femmes gagnent en moyenne 28,1% de moins que les hommes dans le privé, celles qui travaillent dans le secteur public perçoivent un salaire inférieur de 17,8% à celui des hommes. Point noir : les écarts ne s'y réduisent pas.

Dans le détail, c'est dans la fonction publique hospitalière, au trois quarts féminine, que les inégalités salariales sont les plus importantes : 23,1%. La territoriale, elle, fait figure de bon élève, avec 17,4% d'écart de salaire.

fp2
Les inégalités salariales entre hommes et femmes dans la fonction publique selon l'Insee. © JDN

CSP