Amazon rejoint enfin Google, Netflix et Microsoft en proposant un congé paternité

Aux Etats-Unis, seul pays développé ne garantissant pas de congé paternité payé, ce sont les entreprises de nouvelles technologies qui font avancer les choses.

Amazon offre enfin des congés payés pour ses jeunes pères. Le géant du e-commerce n'est pas un cas isolé. Le groupe dirigé par Jeff Bezos s'inspire de ses rivaux qui, depuis peu, proposent de meilleurs avantages aux nouveaux parents.

D'après le Wall Street Journal, Amazon a annoncé lundi que chaque nouveau père pourra profiter de 6 semaines de congés payés. C'est la première fois qu'Amazon accorde des congés payés aux pères. Les mères elles, pouvaient déja bénéficier de 20 semaines de congés maternité payés. Peu importe le poste occupé. Pour bénéficier d'un congé paternité, il suffit d'avoir travaillé à temps plein pendant une année chez Amazon.

Cette politique a été mise en place suite à une consultation des employés, la mise en place de groupes de discussion et l'observation de ce qui se fait dans les entreprises concurrentes.

Un tel système permet de répondre aux accusations du New York Times qui avait, il y' a quelques mois, décrit le climat de travail chez Amazon comme particulièrement pénible. Après enquête, le journal avait établi que "plusieurs pères avait dû partir à cause de la pression venant de leurs supérieurs ou de collègues qui passaient moins de temps avec leur famille."

Plusieurs pères ont dû partir à cause de la pression venant de leurs supérieurs ou de collègues qui passaient moins de temps avec leur famille

En permettant de concilier vie professionnelle et vie privée, Amazon n'est pas une exception.

Netflix a annoncé en août qu'elle offrirait des congés paternité illimités pour les mères et pères durant l'année suivant la naissance de l'enfant. A partir de ce mois-ci, Microsoft offre au moins 12 semaines de congés paternité, alors qu'Adobe est monté jusqu'à 16 semaines.

Google offre 12 semaines de congés payés aux nouveaux pères, et 18 aux mères. Susan Wojcicki, ancienne de Google et actuellement à la tête de YouTube, a affirmé récemment que des congés maternité payés plus longs pouvaient aider à garder les employés au sein de l'entreprise.

"Vous êtes mieux préparé à retourner au travail lorsque vos enfants sont plus vieux, qu'ils dorment mieux, qu'ils mangent de plus en plus de vraie nourriture… Les congés maternité sont aussi avantageux pour l'entreprise", a-t-elle expliqué lors d'une conférence.

Etonnamment, les Etats-Unis sont le seul pays développé à ne pas garantir de congés maternité payés. Le Royaume-Uni garantit 39 semaines de congés payés, l'Australie et le Mexique respectivement 18 et 12 semaines, d'après le Guardian.

 

Article de Eugene Kim. Traduction par Caroline Brenière, JDN

Voir l'article original : Amazon workers finally get something Google, Netflix and Microsoft have: paid paternity leave

Microsoft / Adobe