Réussir les tests de personnalité Le test de Rosenzweig : les bandes dessinées

Le principe

Imaginé par un psychologue américain, ce test vise à découvrir les réactions de l'individu en situation de conflit ou de frustration. Concrètement, il s'agit d'une série de 24 saynètes mettant en scène deux personnages. Par exemple, la première montre le conducteur d'une voiture qui s'excuse après avoir éclaboussé un piéton. Ce dernier doit réagir. C'est à vous de compléter la bulle restée vide. Ce test est plus particulièrement utilisé pour les recrutements de commerciaux.

 

La grille de lecture utilisée

l'une des saynètes présente un policier en train de reprocher à un automobiliste
L'une des saynètes présente un policier en train de reprocher à un automobiliste sa vitesse excessive. Le conducteur doit répondre... © michaeljung / Fotolia

L'examinateur va étudier deux critères :

 la direction de l'agression : mettez-vous en cause votre interlocuteur (extrapunitif) ? Retournez-vous au contraire cette agression contre vous-même (intrapunitif) ? Ou la neutralisez-vous en expliquant que ce n'est la faute de personne (impunitif) ?

 

 le type de réaction : vous focalisez-vous sur le problème, l'obstacle qui s'est dressé entre vous ? Vous aurez alors des réactions du type 'C'est vraiment problématique' ou, à l'opposé, 'Il y a plus grave dans la vie'. A contrario, votre réponse est-elle ciblée sur la responsabilité de l'accident ? Vous partirez alors sur des réponses du type 'C'est vous le responsable' ou au contraire, 'C'est de ma faute, désolé'. Enfin, êtes-vous plutôt orienté solutions ? Vous opterez alors pour des réponses du type : 'Vous devez réparer cela' ou à l'opposé, 'Je vais trouver une solution'.

 

Vos réponses sont ensuite comparées à celles statistiquement le plus souvent rencontrées lorsque l'on fait passer ce test. L'objectif est donc de ne pas trop s'écarter de la norme.

Test de recrutement / Tests psychotechniques