Comment gérer une erreur de recrutement Envisager toutes les possibilités

d'autres compétences peuvent lui servir.
D'autres compétences peuvent lui servir. © nyul / Fotolia

Face à un collaborateur qui n'est pas à la hauteur, le licenciement n'est évidemment pas la seule option à votre disposition. Si votre recrue ne fait pas forcément l'affaire pour son poste, peut-être pouvez vous lui assigner une nouvelle mission, plus en addéquation avec ses compétences véritables.

"Attention, il n'est jamais facile de surmonter un premier échec, prévient Philippe Lambert. Il faut donc accompagner cette transition pour ne pas que la situation se reproduise."

Trouver une alternative

Vous devrez aussi gérer les réactions au sein de l'entreprise. "Faire accepter à un autre manager un collaborateur en situation d'échec n'est jamais chose aisée, confirme Didier Perraudin, directeur associé d'Uptoo, un cabinet spécialisé dans le recrutement de commerciaux. Son futur chef d'équipe risque d'avoir des préjugés négatifs sur lui." Il vous appartient d'organiser une réunion avec toutes les parties prenantes. Cela permettra de répondre aux interrogations de vos collègues et de valoriser le collaborateur jusque là en difficulté, en expliquant pourquoi il apportera d'avantage de valeur ajouté à l'entreprise dans son prochain rôle. C'est un exercice d'équilibriste qui réclame beaucoup de doigté pour rester convaincant sans être blessant.

 

Recrutement