"Nous étendons les ateliers de sensibilisation à l'ensemble des collaborateurs"

Au-delà des questionnaires, quelle mesure prenez-vous dans ce plan "Bien-être et performance" ?

"L'entreprise ne doit pas se contenter de dire : gérez vos émotions"

Yves Grandmontagne. Nous avons commencé en 2010 à mettre en œuvre des ateliers avec les managers. Nous avons sensibilisé leur compréhension et leur connaissance du stress. De quoi parle-t-on ? Comment cela se manifeste-t-il ? Comment peut-on le contrôler à titre individuel ? Nous étendons désormais cette démarche à l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise. Ces formations présentielles sont relayées par du e-learning.

Vous estimez donc que l'on peut être stressé sans s'en rendre compte ?

Y. G. Absolument. Il existe des mécanismes de compensation, de régulation, de déni. On a simplement l'impression que c'est normal d'être stressé. Or, ça ne l'est que jusqu'à un certain point. Le stress positif, chacun le mobilise tous les jours. Il devient négatif quand il vous paralyse, quand il vous inhibe, quand il commence à engendrer des effets collatéraux : le mal de dos, la sudation, les tremblements, l'incapacité à s'exprimer...

Ces formations changent-elles le regard des personnes qui les suivent ?

Y. G. Certaines personnes sont convaincues d'emblée de l'intérêt de parler de ces sujets. D'autres y vont pour voir, voire sont sceptiques. D'après nos retours, une grande majorité en ressort ravie. Pendant ces sessions de deux heures, nous allons jusqu'à faire des exercices de respiration. Les participants ont l'impression d'avoir été sensibilisés et d'avoir appris des petites combines très faciles à mobiliser. 

Comment articuler la dimension individuelle du stress ressenti et la dimension collective des politiques de l'entreprise ?

Y. G. Ce que je vous ai exposé ne répond pas à tous les problèmes du stress. L'entreprise ne doit pas se contenter de dire "gérez vos émotions" mais elle doit réfléchir à la simplification de ses procédures, de sa charge de travail, à la gestion de ses priorités, à la diminution du nombre de réunions... Ce sont des choses sur lesquelles nous travaillons. Tout cela combiné permet d'avoir un mode de travail plus serein. Les leviers d'actions vont bien au-delà des ateliers ou du e-learning. Simplement, s'attaquer à la gestion des émotions est rarement abordé, ni à l'école, ni dans l'entreprise. Pourtant, c'est utile.

Gérer son stress / Stress au travail