Les différences de management entre la France et l'Allemagne Expertise versus élitisme

"En France, les diplômes obtenus et les écoles que l'on a fréquentées président souvent au succès d'une carrière", constate Amélie. Aujourd'hui consultante dans un cabinet de conseil en stratégie, elle s'étonne encore de voir certaines opportunités se refuser à elle, tout simplement parce qu'elle n'est pas diplômée d'une école de commerce parisienne. "Plus que des compétences, c'est parfois un pedigree que mon cabinet va vendre : un HEC ou un Essec." Une telle discrimination par le diplôme est beaucoup plus rare en Allemagne où la reconnaissance passe avant tout par la démonstration de son expertise et de ses compétences techniques.

Le diplôme suit le Français tout le long de sa carrière

Bien sûr, les compétences restent importantes en France et l'on doit faire ses preuves avant de se voir confier des responsabilités. Il n'empêche qu'un diplôme suivra le collaborateur français tout au long de sa carrière.

"L'importance du diplôme explique le succès du MBA en France"

Une caractéristique qui explique que ces derniers soient aussi friands des MBA, ces diplômes à forte valeur ajouté qui constituent un véritable atout sur un CV. Un intérêt que l'on retrouve aussi chez les employeurs français qui n'hésitent pas à payer ces formations à leurs collaborateurs les plus talentueux.

Autour du même sujet