Voici pourquoi ESPN a retiré tous ses contenus de Youtube

Les contenus de la chaîne sportive US ne sont plus accessibles au sein de la plateforme vidéo. La faute à l'arrivée de Youtube Red.

Youtube a annoncé le lancement, la semaine dernière, de son service de vidéos par abonnement, Youtube Red.  Objectif annoncé de cette nouveauté attendue de longue date : trouver un modèle économique vertueux tout en proposant du contenu de qualité.

Une promesse qui semble aujourd'hui se heurter à un écueil de taille, à en croire le départ soudain de la chaîne sportive ESPN. Celle-ci a en effet décidé de retirer subitement tous les contenus qu'elle avait hébergés sur la plateforme. "ESPN ne fera plus partie de la plateforme. Tous les contenus disponibles précédemment dans la version gratuite de Youtube seront désormais disponibles au sein des différents sites d'ESPN", a justifié un porte-parole de la chaîne. Du côté de Youtube, on évoque des "écueils juridiques".

Politique agressive menée par Youtube

C'est de fait la politique agressive menée par Youtube pour rendre son service payant attractif qui serait en cause. La plateforme part ainsi du principe que tous les contenus présents dans la version financée par la publicité doivent l'être aussi dans la version payante. Un parti-pris logique et indispensable pour imposer Youtube Red dans les usages. Ceux qui refusent de se plier à cette injonction voient leurs contenus devenir automatiquement inaccessibles aux internautes US (là où Youtube Red est pour l'instant opérationnel). Un passage en force qui n'est donc pas du goût de tout le monde. D'autant que le modèle de répartition des abonnements au temps passé, plutôt qu'au nombre de vidéos vues (qui est plus ou moins la logique de la version gratuite), n'emporterait pas l'adhésion de tous les producteurs de contenus.  

Reste que Youtube a toujours justifié le lancement de Youtube Red comme un moyen de créer plus de valeur et d'aider les éditeurs à monétiser leurs contenus. Un vœu légitime au regard des faibles CPM qui caractérisent la plateforme. De fait, 99% des médias et producteurs de contenus "officiels" auraient déjà signé pour faire partie de Youtube Red.

Youtube / Coût pour mille