Twitter a enfin un plan pour monétiser ses utilisateurs non connectés

Alors que son audience captive stagne, la plateforme de micro-blogging se décide enfin à diffuser des pubs natives aux internautes non inscrits.

Twitter vient d'annoncer qu'il allait commencer à diffuser des publicités auprès des internautes qui consultent sa plateforme sans être pour autant logués. Ce sont près de 500 millions de personnes qui accèdent au service tous les mois via une recherche Google ou un lien posté depuis une autre plateforme. Une audience qui sera donc désormais exposée à des publicités natives proposées par la plateforme : tweets sponsorisés ou promotion de compte. Sans doute une vraie bulle d'oxygène côté revenus publicitaires.

L'enjeu est de taille pour le réseau qui est stigmatisé depuis quelques années déjà pour son incapacité à faire grandir sa base d'utilisateurs connectés. Ils n'ont ainsi été que 4 millions de nouveaux utilisateurs à se laisser séduire par le service au cours du dernier trimestre, portant à 320 millions le nombre total d'utilisateurs de la plateforme de micro-blogging. 

Reste à savoir combien pourra tirer Twitter de cette manne additionnelle. Qui dit utilisateurs non connectés, dit data moins pertinente. Twitter ne pourra ici pas connaître les centres d'intérêts de l'utilisateur exposé à la publicité mais il pourra capitaliser sur d'autres informations comme son origine. Comme le mot-clé qu'il a tapé dans le moteur de recherche pour trouver le tweet, par exemple.

Le COO de Twitter, Adam Bain, reste confiant, évoquant des "revenus significatifs" et estimant que le format devrait se vendre à des CPM moitié moins cher que les Twitter Ads habituelles. Il dispose par ailleurs d'autres lignes de revenus potentielles, avec son réseau publicitaire mobile, MoPub, et la possibilité de diffuser certains de ses formats natifs en dehors de Twitter. Des tests avaient déjà été effectués en ce sens avec Flipoard et Yahoo Japon.

Moteur de recherche / Twitter