Laurent Joffrin : "Faire de Libération un site Web qui réalise un quotidien papier"

Laurent Joffrin Libération DDN Le tout nouveau directeur de la rédaction de Libération était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV en partenariat avec Offremedia.

Le tout nouveau directeur de la rédaction de Libération, Laurent Joffrin, était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV en partenariat avec Offremedia, ce 10 juillet à 12h30. Alors qu'il vient à peine de renouer contact avec les membres de la rédaction, préparant un nouveau projet pour la rentrée, Laurent Joffrin concède avoir senti "une équipe fatiguée après plusieurs mois difficiles mais dont la capacité de résilience va lui permettre de rebondir". Sa feuille de route : faire de "Libération un site Web qui fait un quotidien papier avec de la valeur ajoutée". Un objectif que partage la rédaction, "ouverte au projet de fusion entre le Web et le papier".

Si l'information se déporte de plus en plus sur le numérique, le papier contribue lui encore à 75% du chiffre d'affaires, d'où la nécessité de réussir la mutation de Libération tout en préservant l'équation économique. "Il faut faire en sorte de basculer une partie de ce chiffre d'affaires vers le numérique, sans pour autant diminuer l'apport du papier". Un véritable défi lorsqu'on voit l'érosion des ventes du papier, en chute de 15% entre 2012 et 2013, selon l'OJD. Alors que Libération va à nouveau perdre de l'argent en 2014, il aura pour objectif de permettre au journal de renouer avec la rentabilité dès 2015. Un objectif qui passe par un plan de départ volontaire, "il faudrait que l'on diminue les effectifs de 50 personnes", explique-t-il.

Dans la recherche d'activités à plus forte marge que le papier, Libération ne se ferme aucune piste. "Nous allons lancer une radio numérique terrestre, essayer des verticales sur des thématiques qui intéressent les annonceurs et relancer l'activité des forums". En ce qui concerne le Web, Laurent Joffrin se dit sceptique vis-à-vis du modèle publicitaire et réfléchit à un passage au modèle payant, avec un système de softwall tel que celui mis en place par des sites tels que le New-York Times ou les Echos.

Les Décideurs du Net / Plan de départ volontaire