Comment entreprendre sa collection d'art contemporain ?

De plus en plus de particuliers influencés par leurs amis arty, les réseaux sociaux de partage d’images comme Pinterest et Instagram ou guidés par une volonté très personnelle, se lancent dans l’achat d’art contemporain. Si pendant longtemps ce public n’osait pas pousser la porte des galeries par crainte de l’inconnu, par peur d’être jugé ou parce que 50% d’entre elles sont localisées en Ile-de-France, le e-commerce décomplexe l’achat d’oeuvres et fait disparaître les barrières géographiques.

La question est donc : comment débuter sa collection d'art contemporain ? Voici les conseils à suivre.

Etre attentif à son environnement pour s’imprégner d’art

L’art est partout : street-art à la sortie d’une bouche de métro, poésie écrite sur un mur blanc, photo de couverture d’un ami Facebook, etc. ll habille l’espace public et, grâce au numérique, se démocratise. Il faut prêter attention à son environnement, aux photos partagées par ses amis, aux expositions où ils se géolocalisent, aux comptes d’artistes que l’on va suivre, aux courants auxquels on va s’intéresser car le travail d’un artiste nous plait.

Cette première étape est essentielle pour mieux connaître sa sensibilité.

Se fier à ses émotions : "medium is the message"

Par quel type d’art est-on attiré ? Qu’est-ce qui me parle le plus ? A quoi suis-je sensible, y a t-il une récurrence dans les couleurs qui me plaisent, dans le style qui me séduit ?
Identifier le medium qui nous touche : peinture, sculpture, photographie, etc, est le point qui va amener de la cohérence dans son projet de collection.

Il ne faut pas négliger l’espace où l’on imagine son œuvre : définir à l’avance l’endroit où l’on souhaite l’exposer, la taille peut en effet être déterminante dans l’acte d’achat.

Suivre une thématique ou cultiver l’éclectisme

Une fois le medium identifié, c’est ce qu’il représente qui compte : l’abstrait, les paysages, les personnes, l’urbanisme ?
Sans conviction ou goût prononcé pour un style, il faut réfléchir à ses artistes influents ou chercher ceux qui peuvent l’être. L’idéal est d’avoir quelques œuvres phares en tête pour suivre un fil conducteur.

Si la collection au sens classique s’attache à un style, l’éclectisme n’en est pas moins un. Constituer sa collection d’art contemporain ne doit pas répondre aux diktats classiques et élitistes de l’art mais au sentiment d’épanouissement personnel et au besoin de parfaire son propre goût.

Se renseigner sur l’artiste

Pour comprendre les œuvres qui nous séduisent, il est important de comprendre la pensée de l’artiste afin de s’identifier à son projet, de créer une relation personnelle à l’œuvre.
Avant d’acheter, il faut également se poser la question de la valeur de son œuvre. Ai-je envie de miser sur un jeune artiste qui monte ? D’investir sur un artiste de renommé ? Le choix du cœur ou de la raison.

Pour bien cerner l’artiste et prendre la bonne décision, il s’agit de se pencher sur sa biographie: âge, formation, récompenses (reconnaissance de ses pairs), expositions, collections. Là encore, il s’agit d’un choix personnel, guidé par l’ambition qui anime la confection d’une collection d’œuvres d’art.

Se fixer un budget

Pour les novices, définir la valeur des œuvres est aussi difficile que d’établir un budget.
La notoriété de l’artiste, la rareté d’une œuvre, les matériaux utilisés, la date de réalisation et les techniques employées déterminent le prix d’une œuvre.
Il s’agit ensuite de savoir à quelle fréquence on souhaite acheter. Il est recommandé d’établir un budget annuel. Pour les budgets les plus modestes, il est préférable de se tourner vers les travaux sur papier : photographies, imprimés et lithographies permettent de démarrer sa collection plus rapidement qu’avec des œuvres de sculpture et de peinture.

S’assurer de l’authenticité de l’œuvre

Un certificat d’authenticité est une garantie culturelle et financière. Pour un artiste vivant, il est délivré par la galerie ou l’artiste. Pour un artiste décédé, il doit être délivré par un expert qui fait autorité sur l’artiste. A savoir : une œuvre originale a plus de valeur qu’une œuvre réalisée en plusieurs exemplaires. 

Pinterest / Décider