LEP 2016 : plafond, taux et fiscalité

Taux LEP Le Livret d'épargne populaire (LEP) est un placement garanti réservé aux foyers les plus modestes. Son taux est fixé par l'Etat et révisable deux fois par an.

Le taux de rémunération du Livret d'épargne populaire (LEP), comme le taux du Livret A, sur lequel il est indexé, aurait dû baisser au 1er août 2016. Le gouvernement a annoncé en juillet qu'il n'en serait rien, suivant ainsi la recommandation de la Banque de France de ne pas l'abaisser. Le taux de rémunération du LEP se maintient donc à 1,25% par an. Malgré une baisse de 0,5 point sur deux ans, le Livret d'épargne populaire reste un placement intéressant, mais réservé à certains foyers.

Taux du LEP : 1,25%

Plafond du LEP : 7 700 €

Fiscalité du LEP : Exonération d'impôts

Bénéficiaires : Foyers modestes (plafond de revenu de 19 255 euros pour la première part de quotient familial)

Plafond du LEP

Le plafond du LEP est fixé à 7 700 euros, hors intérêts capitalisés. Le montant maximum d'un LEP peut donc excéder cette limite, une fois les intérêts pris en compte. En 2014, le montant moyen des LEP s'élève à 5 226 euros.

Taux du LEP

Le Livret d'épargne populaire, créé en 1982, voit son taux tendanciellement baisser depuis. Il faut dire qu'il suit le taux de l'inflation. Ce dernier s'élevait à 11,8% en 1982. Fin novembre, l'inflation sur un an était nulle, les prix à la consommation étant stables.

© JDN

Calcul du taux du LEP

Le taux de rémunération du LEP est indexé sur celui du Livret A, majoré d'un demi-point. Son mode de calcul est le même (basé sur l'inflation et les taux courts). Il est révisable deux fois par an, au 1er février et au 1er août. Le gouverneur de la Banque de France émet un avis prenant en compte les prévisions d'inflation et l'Etat choisit ou non de suivre ses recommandations.

Voici des stratégies simples à déployer pour permettre à vos investissements de générer davantage de revenus. © thodonal_123RF

Intérêts du LEP

Les intérêts du LEP sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois par rapport à l'argent déposé ou retiré la quinzaine précédente. A la fin de l'année, les intérêts acquis s'ajoutent au capital.

Fiscalité du LEP

Les intérêts du LEP sont totalement exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Ouvrir un LEP

L'ouverture d'un Livret d'épargne populaire est réservée aux foyers fiscaux les plus modestes résidant en France et soumis à condition de revenus. Il faut donc présenter un avis d'imposition lors de l'ouverture du LEP. Le plafond est égal à 1,8 fois le seuil d'exonération de la taxe d'habitation (10 697 euros pour la première part de quotient familial en France métropolitaine en 2016), arrondi à l'euro supérieur. Le revenu fiscal de référence (avis d'imposition 2015 sur les revenus de 2014) à ne pas dépasser pour ouvrir un LEP en 2016 est donc de 19 255 euros pour la première part de quotient familial + 5 141 euros par demi-part supplémentaire.

Plafond de revenus à ne pas dépasser pour ouvrir un LEP
Nombre de parts de quotient familial Revenus maximum
1 19 255 €
1,5 24 396 €
2 29 537 €
2,5 34 677 €
3 39 818 €
3,5 44 959 €
4 50 100 €
Demi-part supplémentaire 5 141 €

Jusqu'au 31 décembre 2013, il fallait être non-imposable ou payer un maximum de 769 euros d'impôts pour ouvrir un LEP. Mais la loi de finances rectificative pour 2013 a remplacé cette condition de revenu. Toutefois les contribuables possédant déjà un LEP et ne répondant pas aux nouveaux critères au 1er janvier 2014 peuvent le conserver jusqu'en 2017. En cas d'infraction, la totalité des intérêts est susceptible d'être supprimée.

Le versement initial minimum est de 30 euros, le seuil pour les versements et les retraits est lui fixé à 10 euros. Il n'est pas possible de posséder plusieurs LEP. Les couples mariés peuvent toutefois en posséder un chacun, soit au maximum deux LEP par foyer fiscal. Contrairement au Livret A, il est possible de transférer son Livret d'épargne populaire d'un établissement à un autre sans perte d'intérêt.

Clôture d'un LEP

La durée d'un LEP n'est pas limitée dans le temps. Vous pouvez en détenir un aussi longtemps que vous remplissez les conditions pour en bénéficier. En revanche, dès lors que ce n'est plus le cas, il vous appartient de formuler une demande de clôture auprès de votre banque, et ce au plus tard le 31 mars de la 2e année qui suit celle au cours de laquelle vous avez été en capacité de fournir pour la dernière fois les justificatifs de revenus. Si c'était en 2015, vous devez demander la clôture du LEP au plus tard le 31 mars 2017.

Collecte du LEP

Le Livret d'épargne populaire affiche, pour la septième année consécutive, une collecte négative en 2015 : les retraits ont dépassé les dépôts à hauteur de 669 millions d'euros. La décollecte est toutefois inférieure à celle enregistrée en 2014 (1,8 milliard d'euros). La dernière collecte positive remonte à 2008 (1,4 milliard d'euros).

Le LEP est dans le rouge depuis le début de l'année 2016. En septembre, il affiche une nouvelle décollecte, la 9e consécutive, avec des retraits supérieurs aux dépôts à hauteur de 113 millions d'euros. C'est 27% de plus que la décollecte enregistrée un an plus tôt (-89 millions d'euros). Sur les neuf premiers mois de 2016, la décollecte avoisine les 1,2 milliard d'euros, contre 1 milliard pour la même période de l'année précédente.

© JDN

Nombre de LEP en France

La part des ménages détenant un LEP s'élève à 19,6% début 2015, d'après la dernière étude de l'Insee sur le patrimoine des ménages. Cette proportion atteignait 24,3% en 2010, soit une baisse de 4,7 points. Un recul que l'Institut de la statistique explique par la montée du Livret A sur la période.

A quoi sert l'argent du LEP

Au 29 juillet 2013, le taux de centralisation du Livret d'épargne populaire est passé de 70% à 50%. Ce qui veut dire que la Caisse des dépôts et consignations ne récolte que la moitié des sommes déposées par les particuliers pour son fonds d'épargne. Cette baisse avait pour but d'inciter les banques à développer ce produit et renforcer ainsi l'accessibilité et la protection de l'épargne des ménages modestes.
Contrairement au Livret A et au Livret de développement durable, les fonds déposés dans les LEP ne servent pas à financer le logement social et ne sont pas soumis à obligation d'emploi dans les banques.

 

Et aussi

 

Livret A / Fiscalité