Déclaration d'impôts 2016 : que faire si vous avez oublié de déclarer ?

La date limite de déclaration est passée, quel que soit le mode de souscription choisi et partout en France. Mais des solutions existent pour les retardataires.

Ca y est, la campagne fiscale 2016 de l'impôt sur le revenu est terminée. Le délai légal de dépôt, qui courrait jusqu'à ce mardi 7 juin pour certains télédéclarants, est écoulé. Plus aucun contribuable, qu'il réside en France ou à l'étranger et quel que soit le mode de déclaration de revenus pour lequel il avait opté – déclaration d'impôts en ligne ou déclaration d'impôts "papier" – ne peut se mettre en règle avec l'administration fiscale sans se voir taxer de retardataire.

Manifestez-vous vite : des intérêts de 0,4% du montant de l'impôt s'appliquent par mois de retard, en plus d'une majoration de 10%

Mais les usagers trop absorbés à regarder la pluie tomber pour penser à remplir leurs obligations déclaratives peuvent toujours déclarer leurs revenus 2015 au fisc. Le service de télédéclaration étant désormais fermé, tous ceux qui avaient prévu de passer par Internet, devront, comme les indécrottables de la déclaration d'impôts papier, compléter, signer et retourner un formulaire 2042 au centre des finances publiques de leur domicile au 1er janvier 2015.

Soit celui, pré-rempli, qu'ils ont reçu entre mi-avril et mi-mai, soit un imprimé vierge, qu'ils auront retiré à leur centre ou téléchargé gratuitement sur le site Internet des impôts.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président de la République, certains contribuables ont vu le montant de la facture diminuer. D'autres sont même devenus non imposables. © DURIS Guillaume - Fotolia

Quand se manifester ? Le plus tôt sera le mieux : des intérêts de retard s'appliquent à hauteur de 0,4% du montant de l'impôt par mois de retard, en plus de la majoration de 10% du montant de l'impôt.

 

Et aussi

 

Déclaration d'impôts / Impôt sur le revenu