Voici l'inflexion que tout le monde espère sur le marché boursier

Les analystes prévoient un retour à la croissance des gains début 2016. Découvrez pourquoi.

Les gains et les perspectives de gains sont les facteurs qui influent le plus sur le prix des actions.

Au cours des derniers mois, les prévisions de croissance des bénéfices se sont tassées et sont devenues négatives.

Mais la plupart des experts se sont montrés optimistes en raison des causes de cette dégradation. D'un côté, les analystes constatent que la détérioration des gains est majoritairement due à la chute des prix du pétrole, qui ont écrasé les ventes et les profits pour les producteurs d'or noir. Les prix de l'énergie montrent des signes de stabilisation, ce qui veut dire que les pertes devraient diminuer. A ces faibles niveaux, l'énergie bon marché a des effets positifs sur les consommateurs et sur les industries intensives en énergie.

Autre explication, le dollar fort, qui a rendu les exportations américaines chères pour les clients étrangers. Les multinationales américaines largement implantées sur les marchés internationaux ont été également impactées. Cependant, certains experts estiment que cela aura aussi un effet bénéfique pour les entreprises exposées à l'échelle internationale.

En effet, en mettant de côté les effets du faible niveau des prix pétroliers et le change défavorable, les gains sont en hausse.

Dans une nouvelle note à ses clients, Andrew Sheets, de Morgan Stanley, écrit que la tendance à la croissance des bénéfices est une "inflexion clef" qu'il observe.

"Les gains sont-ils en train de se retourner ?" demande-t-il de manière rhétorique. "Nous ne le pensons pas. Le croissance des bénéfices a été faible aux Etats-Unis, sur les marchés émergents et en Europe. Pourtant, d'après nos prévisions, le 3e trimestre 2015 devrait être le point le plus bas des tendances du bénéfice par action, comme le ralentissement provoqué par le secteur primaire se calme."

Légende par défaut © Morgan Stanley

Si cette inflexion se produit, ce ne sera probablement pas avant au moins un autre trimestre, puisque les prévisions actuelles pour le 4e trimestre sont en faveur d'une baisse des gains.

"Au troisième trimestre, les entreprises font état d'une baisse des gains (-2,2%) et du chiffre d'affaires (-3,7%) sur un an", explique John Butters, de FactSet. "Les experts n'anticipent un retour à la croissance des bénéfices et du chiffre d'affaires avant le 1er trimestre 2016. En termes de gains, les analystes prévoient actuellement une baisse de 3,7% au 4e trimestre 2015, suivie d'une hausse de 2,1% au 1er trimestre de 2016."

Croisons les doigts.

 

Article de Sam Ro. Traduction par Caroline Brenière, JDN

Voir l'article original : Here's the inflection everyone in the stock market is praying for

Autour du même sujet