Voici les quatre cavaliers de l’apocalypse économique

Les dangers qui planent sur l'économie mondiale ont été identifiés par 36 South, un hedge fund qui sait tirer profit des soubresauts du marché boursier.

Les marchés aussi volatiles que pendant les grandes crises.

Les investisseurs ont abandonné les paris risqués faisant ainsi chuter le cours des actions des banques.

Cependant, tout le monde n'est pas perdant lorsque les turbulences frappent les marchés. Certains, comme 36 South, sont en bonne place pour en tirer profit.

En plein chaos suite à la faillite de Lehman Brothers en 2008, la stratégie Black Swan du hedge fund, basé à Londres, a gagné 234%.

Il profite de la complaisance des marchés. Il peut acheter pour une bouchée de pain de la protection contre la volatilité et les brusques fluctuations des prix, mettant en place ce qu'il appelle des "pièges à volatilité", puis la revendre sur le marché quand le krach est inévitable.

Pour eux, la volatilité actuelle est le signe d'un malaise au cœur des marchés qui ne se réglera pas à coup de taux d'intérêt négatifs.

"Il y a ce sentiment de peur sur les marchés, mais aussi peut-être l'espoir sous-jacent que si un événement terrible survient, les banques centrales seront là pour stabiliser les marchés. Mais cette complaisance des marchés peut disparaître en un instant", a déclaré Anthony Limbrick, gestionnaire de portefeuilles et directeur de la recherche quantitative à 36 South.

Voici le VIX, un indice de volatilité également connu comme l'indice de la peur. Il montre des niveaux approchant ceux de la crise de la dette souveraine dans la zone euro en 2011 et la crise financière mondiale de 2015.

© Investing

"C'est un désastre économique qui s'explique, dans une certaine mesure, par la mort lente de l'économie de l'offre. Les taux négatifs ne fonctionnent pas et les banques centrales peinent de plus en plus à stimuler l'économie mondiale" déclare Limbrick.

Il poursuit : "J'aime comparer l'économie à un patient atteint d'un cancer : les banques centrales utilisent un défibrillateur mais le patient ne peut supporter que si peu d'électricité qu'il devient un cadavre brûlé".

Les stratégies de 36 South sont les plus performantes quand les marchés sont volatiles.

Dans une interview en août 2015, après le krach boursier chinois, Jerry Haworth, cofondateur de 36 South, a déclaré que le hedge fund avait enregistré sa "meilleure performance de ces dernières années" en pariant gros sur les pics de volatilité.

Tout semble indiquer que la volatilité s'intensifiera au cours des prochaines années, l'économie mondiale affrontant des vents contraires violents. Les modèles économiques de la banque centrale qui fonctionnaient avant, ne sont aujourd'hui plus adaptés en partie à cause de l'évolution démographique et technologique.

"De plus, les quatre cavaliers de l'apocalypse économique sont arrivés : le vieillissement des baby-boomer, la rupture technologique, la mondialisation du marché du travail et l'endettement massif", ajoute Limbrick.

Et si ça ne suffit pas à effrayer les investisseurs, ils réalisent que la prochaine crise bancaire risque plus de se finir par des pertes sur les obligations et sur les dépôts que par un autre sauvetage.

En conséquence, les actions des grandes banques telles que le Credit Suisse et la Deutsche Bank ont atteint les planchers qu'elles n'avaient pas touchés depuis des dizaines d'années.

"Et il y a autre chose qui tourmente les investisseurs, c'est le souvenir du maintien de l'ouverture des banques, la politique de l'"Open Bank Resolution". Le marché évolue avec la probabilité que l'argent investi dans les banques puisse être englouti par ces dernières, ce qui peut être un véritable poids pour le marché", affirme Limbrick.

Il devient impossible d'ignorer tous les risques, d'après lui.

"Nous savons comment fonctionnent les banques endettées. Si elles rencontrent des difficultés, l'argent part en fumée et ça, tout le monde évite d'y penser."

 

Article de Ben Moshinsky. Traduction de Soraya Bouznada, JDN

Voir l'article original : "A hedge fund that makes money when markets go crazy has identified the Four Horsemen of the Economic Apocalypse"

Crise financière / Hedge fund