Déclaration d'impôts 2016 : qui doit la rendre avant ce mardi 24 mai ?

Dans certains départements, le service de télédéclaration fermera ses portes ce mardi 24 mai, à minuit. Découvrez les territoires concernés.

Toutes les bonnes choses ont une fin. Le délai supplémentaire dont bénéficient les contribuables qui passent par Internet pour déclarer leurs revenus n'échappe pas à la règle. Dans certains départements, car la date limite de télédéclaration varie en fonction du lieu de résidence au 1er janvier de l'année d'imposition, les contribuables ne disposent en effet plus que de quelques heures pour souscrire leur déclaration d'impôts, puisqu'ils doivent rendre leur copie numérique avant ce mardi 24 mai, minuit dernier carat.

Les usagers concernés sont ceux qui, au 1er janvier 2015, résidaient dans les territoires numérotés de 01 à 19, à savoir l'Ain, l'Aisne, l'Allier, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Ardennes, l'Ariège, l'Aube, l'Aude, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, le Cantal, la Charente, la Charente-Maritime, le Cher ainsi que la Corrèze. Et s'ils ne s'acquittent pas de leurs obligations déclaratives à temps, ils s'exposeront à des pénalités de retard et notamment à une majoration pouvant aller jusqu'à 40% du montant de l'impôt dû.

Les autres télédéclarants sont mieux lotis. Certains disposent même de 20 jours de plus que les déclarants qui ont utilisé le formulaire papier pour se mettre en règle avec le fisc. Il s'agit de ceux qui, en début d'année dernière, habitaient dans les départements numérotés de 50 à 976 ainsi que de ceux qui résidaient à l'étranger.

Certaines rémunérations, indemnités et allocations font l'objet d'une exonération. Inutile, donc, de les mentionner. © morganka_123RF

Comment déclarer ses revenus en ligne ? En passant par le service de télédéclaration mis en place par l'administration fiscale. Soit depuis le site Internet des impôts, soit depuis l'application Impots.gouv développée pour smartphone et tablette. Il faut au préalable s'identifier au moyen de son numéro fiscal et de son mot de passe ou, faute de mot de passe, de son numéro fiscal, son numéro de télédéclarant et son revenu fiscal de référence (voir l'avis d'imposition reçu en 2015). A noter que, pour la première fois depuis cette année, si ce dernier excède 40 000 euros, la télédéclaration n'est pas une option mais une obligation. (Voir notre article sur la déclaration en ligne obligatoire.)

 

Et aussi

 

Déclaration d'impôts / Impôt sur le revenu